Ma fille mon enfant


Ma fille mon enfant, comme le temps défile,
Comme cruellement s’envole la candeur !
Te voilà parvenue à l’âge difficile
Où l’on doute de tout, où l’on ferme son cœur.

Tu ne me parles plus, tu fuis dans ton silence,
Et moi, sans le montrer, je souffre et te comprends ;
Car je revis avec une douleur intense
Mes erreurs de jeunesse à travers tes tourments.

Je voudrais t’avouer mes soucis, mes problèmes,
Mes révoltes passées, mes vieux rêves déçus,
Pour t’aider à mûrir, à sortir de toi-même…
Mais en tiendrais-tu compte et m’écouterais-tu ?

Isabelle Callis-Sabot


Avez-vous été touché par ce poème? Partagez votre histoire ici.

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Isabelle Callis-Sabot
Isabelle CALLIS-SABOT est née à Montpellier en 1958. Après des études d’ergothérapie, elle se consacre à l’écriture. D’abord poète, elle commence par publier quelques recueils, avant de se tourner vers le roman.
Choisissez un format
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals