dans

La réalité est une niche…

J'aime
J'aime J'adore Haha Wow Triste En colère

La réalité est une niche

où rêve un grand chien triste et fou

devant un bocal d’air liquide

où crève un vieux poisson volant

qui se métamorphose dans le vide

en Alexandre le Grand

ou en cure-dent

Et c’est bien autre chose encore pour les gens de mauvaise humeur pour les gens du mauvais amour qui se baladent dans tous les sens et sauf dans celui de l’humour D’ailleurs

dans l’argot des croque-morts on appelle le cimetière le Cirque

c’est-à-dire la place des Augustes

dans la critique d’art la poésie paroissiale la marine de

guerre la peinture à voile et autres entreprises de

futilité de sénilité et de calamités publiques sans

parler des expéditions coloniales

Et c’est pourquoi Félix Labisse a chez lui dans une

vitrine une collection de pipes en terre cuite qui sont

en réalité

de véritables pies panthères crues

De là aussi son goût pour les grands tableaux d’histoire naturelle où la démente religieuse et la chenille processionnaire dévorent frénétiquement la Bête à bon dieu devant le maître autel du crime dans la grande névroserie de la Place Saint-Sulpice sixième arrondissement Paris

Et c’est pourquoi comme Détaille le grand peintre de la réalité militaire qui voyait les hussards les dragons la garde dans le rêve réglementaire du fantassin couché Félix Labisse peint d’après nature et il faut le voir sur l’esplanade quand la fête des invalides bat son plein et qu’il s’arrête devant le grand musée où l’armée est enfermée et qu’il donne un tour de clé supplémentaire afin de pouvoir peindre en paix et qu’il installe son chevalet devant la baraque du musée Dupuytren là où sont enfermés les Apollons du Belvédère dévorés par le mauvais venin Deibler la Vénus hottentote Bernadette dans sa grotte le Général Boulanger qui met fin à ses jours à Ixelles d’un coup de pistolet avec son chapeau par terre et des tas de fleurs fanées toute une famille bien unie enlevée par une pieuvre en pleines vacances de Pâques l’inventeur du papier tue-mouches le concierge de Pasteur enfant mordu par un chien enragé le pétomane en habit rouge l’exécution de Caserio un cul-de-jatte grandeur nature sanglotant le nez contre la glace de la boutique d’un pédicure un brave territorial attaqué dans une tranchée en quatorze par des rats et des pompiers la nuit cherchant en amont du port de Bougival le corps d’un membre de l’Institut Médico-Légal atteint subitement de déformation professionnelle et d’aliénation mentale qui se prenant pour l’Inconnue de la Seine s’est jeté en aval et déguisé en femme

Mais ce n est pas ces modèles grouillants de vie familière dans un univers de vase et de verres à dents ébré-chés que Labisse attend amoureusement devant le Musée

Mais la fugitive la belle échappée nue la douce écorchée vive aux yeux de chatte aux cheveux à la chien la fille de cire perdue qu’il a un jour aperçue

Dehors

entre la dernière seconde de l’hiver et la première seconde du printemps

dans les bras de son homme de neige

Et les deux fondaient en même temps

J'aime
J'aime J'adore Haha Wow Triste En colère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Écrit par Jacques Prévert

Jacques Prevert est un poète et scénariste français. Après le succès de son premier recueil de poèmes, Paroles, il devint un poète populaire grâce à son langage familier et ses jeux de mots. Ses poèmes sont depuis lors célèbres dans le monde francophone et massivement appris dans les écoles françaises. Il a également écrit des scénarios pour le cinéma.

Quatre moments

Un vautour déraciné