dans

Noces et banquets

J'aime
J'aime J'adore Haha Wow Triste En colère

Dans les ruines d’une cathédrale

Un boucher pleure comme un veau

A cause de la mort d’un oiseau

Et couchée sur les dalles craquelées

Une cloche écroulée et fêlée

Montre son battant rouillé

On dirait un gros prêtre obscène

Dont le vent soulève la soutane

Et dans la sacristie en miettes

Trois ou quatre drôles en casquette

Pont la quête

A l’occasion du mariage du Ciel et de l’Enfer

Cela se passe en Angleterre

Et aussi en l’honneur de la Révolution française

Et même de la mort de Louis XVI

Le garçon d’honneur s’appelle William Blake

Il est tout nu et très correct

Mais il garde son chapeau sur la tête

Parce que le Saint-Esprit est dedans

C’est le Saint-Esprit de Contradiction

Quand on lui demande Esprit es-tu là

Toujours avec un doux sourire cet oiseau répond

Non

A la fin de la noce William Blake en fera cadeau au

boucher Il oubliera défunt son perroquet Et s’en retournera tuer les bêtes Avec un gros maillet Nous ne sommes pas à un oiseau près Pense William Blake Tout en pensant à autre chose C’est-à-dire à rien d’autre qu’à regarder Une éblouissante fille invitée à la noce on ne sait pas

par qui Et qui est là très belle et aussi nue que lui Une beauté

Pense William une beauté d’un calme éclatant Pure comme le vin rouge Et innocente comme le printemps Et il la regarde parce qu’il a envie d’elle Elle le regarde aussi parce que peut-être elle aussi elle

a envie de lui C’est alors qu’arrive avec son petit orgue Un grand canard de Barbarie

Et il joue un air de tous les temps et de tous les pays Et la noce commence La noce proprement dite Précise William Blake Car il y a des choses qui sont si mal dites Et si malproprement Cest pour la messe que vous dites ça Demande un vieil homme à tête de prophète ou

d’évêque Et qui a l’air très contrarié Mais William Blake est un gentleman Un homme gentil comme on dit en Angleterre Et il n’a pas du tout envie de discuter avec un évêque

Le jour du mariage du Ciel et de l’Enfer Et aussi même qui sait peut-être par la même occasion Le jour de ses propres noces Puisque la jolie fille est si belle Et que sans aucun doute il l’aime Et que peut-être elle l’aime aussi Alors il se contente de dire

A l’homme à la tête d’évêque ou de prophète ou d’épingle de sûreté

« De même que la chenille choisit pour y poser ses œufs les feuilles les plus belles ainsi le prêtre pose ses malédictions sur nos plus belles joies »

Et alors en avant la musique

Pour la messe nous en reparlerons une autre fois

Et comme il a dit En avant la musique

La musique s’avance

Et derrière elle la fille éblouissante

Qui sourit à William Blake

Parce qu’un jour il a dit aussi

« C’est avec les pierres de la loi qu’on a bâti les prisons et avec les briques de la religion les bordels. »

Et elle lui donne le bras

Et tout le reste avec

Et qui est-ce qui est bien content

C’est William

William Blake.

J'aime
J'aime J'adore Haha Wow Triste En colère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Écrit par Jacques Prévert

Jacques Prevert est un poète et scénariste français. Après le succès de son premier recueil de poèmes, Paroles, il devint un poète populaire grâce à son langage familier et ses jeux de mots. Ses poèmes sont depuis lors célèbres dans le monde francophone et massivement appris dans les écoles françaises. Il a également écrit des scénarios pour le cinéma.

Peinture de morvan

Façon langagière