Conversation masquée


Si La nuit rime avec la mort
l’oubli prouvera que tu as tort
Si la mort défie ton ennui
Ne lui cède pas ton âme et ta vie

À l’ennui, à la mort
À la vie, à l’envie
schizophrénique
hypothétique
Lorsque le masque tombera
Seule la ferveur restera

C’est impétueux, cette cérémonieuse envie de partir
Une illusion pour tes sourires,
Languir
Puis sourire

Le masque ne sied à ravir
Qu’à ceux capables de s’en démunir

Nadia Ben Slima, 2015


Avez-vous été touché par ce poème? Partagez votre histoire ici.

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Nadia Ben Slima
Toute la poésie de Nadia Ben Slima
Choisissez un format
Poème
Texte relevant de la poésie, en vers ou en prose rythmée (ballade, élégie, épopée, fable, haïku, sonnet, etc.).