dans

Aux premières loges

J'aime
J'aime J'adore Haha Wow Triste En colère

Spectatrice, j’observe la scène de la vie
Où des personnages surgissent,
Dans les moments de joie ou de dépit
Où le rêve devient illusion et meurt avec mépris
Où le mensonge devient vrai
et la vérité au fond du puits
Mais qui suis-je dans ce monde plein d’acteurs ?
Où chacun monte sur l’estrade,
Joue son rôle comme ses prédécesseurs
Qui suis-je quand moi-même j’ai un rôle dans cette scène ?
J’observe, je souffre
Mais j’applaudis tous ces mensonges réels
Que serait le monde s’il n’était pas une fiction
Si ces scènes étaient bien réelles et faites avec passion
Je jure devant Dieu que j’assisterais tous les jours
Je serais l’héroïne de la gaieté
De la confiance et de l’amour
J’applaudirais jusqu’à ne plus en pouvoir
Et j’appellerais les âmes chagrinées pour venir la voir
Mais hélas la scène de la vie demeure la même
Et je demeure aux premières loges
Avec ou sans mes applaudissements
le rideau s’ouvre et se ferme

J'aime
J'aime J'adore Haha Wow Triste En colère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Écrit par Rhita Benjelloun

Née à Fès, le 20 août 1990, Rhita Benjelloun est une pépite naissante qui s’ajoute aux fragrances de la poésie moderne. Elle a composé ses premiers vers avec sa plume d’enfant âgée d’à peine onze ans, Rhita s’inspire de son vécu, de celui de tout un chacun et livre aux amateurs du vers, dans une sonorité harmonieuse, la quintessence de ses ressentis.
Sa devise a toujours été

Chant berbère

Le socle du monde