Rencontre éphémère

D’un bonsoir à l’instant de pause
Derrière une vitre j’écris ma prose
Avec des rimes je la corse
Pour concevoir un arôme de Rose
Une révérence à travers la glace
M’a extrêmement inondée de grâce
Était-ce un émoi ou une nasse ?
Était-ce un simple salut que le temps efface ?
Je me suis dite serais-je son altruiste ?
En l’aimant, vais-je prendre du risque ?
Je me suis senti comme dans une barque sans rames
Avais-je vraiment une place
Dans son monde avide de femmes ?
Dès lors la vie continue
Et réserve bien des choses aux belles âmes

(Visited 3 times, 1 visits today)

Ajoutez votre commentaire