Le Soir

On cause, chez Victor Hugo,

Sans redouter nul pianiste.

Tout flûtiste ou violoniste

Est reçu là comme Iago.
Vînt-il de Siam ou du Congo,

Pas d’accueil pour le symphoniste;

On cause, chez Victor Hugo,

Sans redouter nul pianiste.
A d’autres La Reine Indigo,

Ce chef-d’oeuvre d’un harmoniste,

Même Le Petit Ébéniste,

Vous aussi Donna del Lago:

On cause, chez Victor Hugo.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments