Sonnet sur une Dame blonde

… velut inter ignes

Luna minores.

Horace.
Sur la colline,

Quand la splendeur

Du ciel en fleur

Au soir décline,
L’air illumine

Ce front rêveur

D’une lueur

Triste et divine.
Dans un bleu ciel,

O Gabriel !

Tel tu rayonnes ;
Telles encor

Sont les madones

Dans les fonds d’or.
Août 1844.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments