chaos organisé

Chaos !

 

indiscutablement, loin des intelligences,

devenant si intime quand nos vies se délitent

n’ayant perdu, qu’une fraction de seconde, le sens, 

revenant là où même, disharmonie hésite,

 

et indéfiniment en couches successives

s’accumule la mémoire d’êtres indéfinis,

aucune ressemblance, juste une vue massive,

donc plus d’amour non plus, l’ère du choix est finie,

 

si indifféremment se prolongent les vies, 

elles ressemblent au calcul en faisant l’addition, 

des jours disponibles, saisies sans préavis,   

par l’immense machine à broyer les passions,

 

indéfectiblement, si loin des volontés,

le progrès se propage en se clamant bien haut,

l’unique solution, faisant des sociétés, 

des corps animés d’organiques chaos… 

 

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments