Parallélisme

Les figures de l’analogie

Le parallélisme (substantif masculin), du mot français parallèle, est une figure de style qui consiste en la répétition d’un segment phrastique semblablement construit et d’une longueur similaire ; la figure se fonde donc principalement sur la juxtaposition et sur la coordination de deux syntagmes, de deux phrases ou de deux vers semblablement construits.

Exemples

L’ironie blesse, l’humour guérit
L’ironie peut tuer, l’humour aide à vivre
L’ironie veut dominer, l’humour libère
L’ironie est impitoyable, l’humour est miséricordieux
L’ironie est humiliante, l’humour est humble

— Comte-Sponville, Petit traité des grandes vertus


Tu dis que tu aimes les fleurs et tu leur coupes la queue,

Tu dis que tu aimes les chiens et tu leur mets une laisse,
Tu dis que tu aimes les oiseaux et tu les mets en cage,
Alors quand tu dis que tu m’aimes, moi j’ai un peu peur.

— Jean Cocteau


Dieu aima les oiseaux et inventa les arbres.
L’homme aima les oiseaux et inventa les cages.

— Jacques Deval


« Ce vase plein de lait, ce panier plein de fleurs »
— Pierre de Ronsard

Retour au sommet

Ajouter à ma collection

Pas de collections

Vous trouverez ici toutes les collections que vous avez créées auparavant.