Les Plus Lus

  • Le désert

    Le désert ! le désert dans son immensité, Avec sa grande voix, sa sauvage beauté ; Ses pics touchant les deux, ses savanes, ses ondes, Cataractes roulant sous des forêts profondes ; Ses mille bruits, […] Plus

  • Liane

    Jeune levrette, au poil d’ébène, Au flanc mince, au col assoupli, Ton dos, où ma main se promène, A l’éclat de l’acier poli. Tu dresses tes noires oreilles Comme deux ailes de corbeau ; Tes […] Plus

  • Paris

    Quand je vais triste et seule, et que, dans le ciel gris, Je suis quelque nuage errant sur les toitures, Et, comme ces draps noirs qu’on met aux sépultures, Couvrant des boulevards les arbres rabougris […] Plus

  • Le liseron

    Aimez le Liseron, cette fleur qui s’attache Au gazon de la tombe, à l’agreste rocher ; Triste et modeste fleur qui dans l’ombre se cache Et frissonne au toucher ! Aimez son teint si pâle […] Plus

  • Rêve

    Ô mes auteurs chéris, vous qui, lorsque je pleure, Me consolez toujours, m’entourez à toute heure, Vos écrits ont calmé mes pensers dévorants, Et je vous aime tous, en amis, en parents !… Dans mes […] Plus

  • Réponse à un poète

    Comme un astre luit sur la terre, Sans que sa lumière s’altère Aux feux obscurcis d’ici-bas ; Ou, comme ces vagues lointaines, Qui, jamais n’ont baigné les plaines Que l’homme foule sous ses pas : […] Plus

  • L’imprudence

    Enfants, ne jouez pas si près de la rivière ; Pour vous mirer dans l’eau n’inclinez pas vos fronts, Votre pied imprudent peut glisser sur la pierre ; Vous êtes tout petits et les flots […] Plus

  • Ma poésie

    Il est dans le Midi des fleurs d’un rose pâle Dont le soleil d’hiver couronne l’amandier ; On dirait des flocons de neige virginale Rougis par les rayons d’un soleil printanier. Mais pour flétrir les […] Plus

  • L’abandon

    Vous en souvenez-vous de ces heures passées L’une à côté de l’autre, où toutes nos pensées Sans crainte, sans soupçon, s’échangeaient entre nous ? L’amitié, disions-nous, est une douce chose ; Heureux qui trouve un […] Plus

  • Le malheur

    Le malheur m’a jeté son souffle desséchant : De mes doux sentiments la source s’est tarie, Et mon âme incomprise avant l’heure flétrie, En perdant tout espoir perd tout penser touchant, Mes yeux n’ont plus […] Plus

  • L’hymen

    Ne rêves-tu jamais à ces heures d’extase Qui précèdent l’hymen de deux jeunes époux ? Quand l’amour, de leur cœur, comme ronde d’un vase, Déborde en sentiments mystérieux et doux ! Dis, n’est-ce rien pour […] Plus