Les Plus Lus

  • Les faux beaux jours…

    Les faux beaux jours ont lui tout le jour, ma pauvre âme, Et les voici vibrer aux cuivres du couchant. Ferme les yeux, pauvre âme, et rentre surlechamp : Une tentation des pires. Fuis l’infâme. Ils ont lui tout le jour en longs grêlons de flamme, Battant toute vendange aux collines, couchant Toute moisson de […] Plus

    Lire la suite

  • Les chères mains qui furent miennes

    Les chères mains qui furent miennes, Toutes petites, toutes belles, Après ces méprises mortelles Et toutes ces choses païennes, Après les rades et les grèves, Et les pays et les provinces, Royales mieux qu’au temps des princes, Les chères mains m’ouvrent les rêves. Mains en songe, mains sur mon âme, Saisje, moi, ce que vous […] Plus

    Lire la suite

  • L’amour de la Patrie

    L’amour de la Patrie est le premier amour Et le dernier amour après l’amour de Dieu. C’est un feu qui s’allume alors que luit le jour Où notre regard luit comme un céleste feu ; C’est le jour baptismal aux paupières divines De l’enfant, la rumeur de l’aurore aux oreilles Frais écloses, c’est l’air emplissant […] Plus

    Lire la suite

  • Le clown

    Bobèche, adieu ! bonsoir, Paillasse ! arrière, Gille ! Place, bouffons vieillis, au parfait plaisantin, Place ! très grave, très discret et très hautain, Voici venir le maître à tous, le clown agile. Plus souple qu’Arlequin et plus brave qu’Achille, C’est bien lui, dans sa blanche armure de satin ; Vides et clairs ainsi que […] Plus

    Lire la suite

  • Il faut, voyez-vous, nous pardonner les choses

    Il faut, voyezvous, nous pardonner les choses : De cette façon nous serons bien heureuses Et si notre vie a des instants moroses, Du moins nous serons, n’estce pas, deux pleureuses, O que nous mêlions, âmes soeurs que nous sommes, A nos voeux confus la douceur puérile De cheminer loin des femmes et des hommes, […] Plus

    Lire la suite

  • Es-tu brune ou blonde

    Es-tu brune ou blonde ? Sont-ils noirs ou bleus, Tes yeux ? Je n’en sais rien, mais j’aime leur clarté profonde, Mais j’adore le désordre de tes cheveux. Es-tu douce ou dure ? Est-il sensible ou moqueur, Ton cœur ? Je n’en sais rien, mais je rends grâce à la nature D’avoir fait de ton […] Plus

    Lire la suite

  • La grande ville

    La « grande ville ». Un tas criard de pierres blanches Où rage le soleil comme en pays conquis. Tous les vices ont leur tanière, les exquis Et les hideux, dans ce désert de pierres blanches. Des odeurs ! Des bruits vains ! Où que vague le cœur, Toujours ce poudroiement vertigineux de sable, Toujours […] Plus

    Lire la suite

  • J'ai aiméJ'ai aimé

    L’heure exquise

    La lune blanche Luit dans les bois ; De chaque branche Part une voix Sous la ramée … Ô bienaimée. L’étang reflète, Profond miroir, La silhouette Du saule noir Où le vent pleure … Rêvons, c’est l’heure. Un vaste et tendre Apaisement Semble descendre Du firmament Que l’astre irise … C’est l’heure exquise. La bonne […] Plus

    Lire la suite

  • L’heure du berger

    La lune est rouge au brumeux horizon ; Dans un brouillard qui danse, la prairie S’endort fumeuse, et la grenouille crie Par les joncs verts où circule un frisson ; Les fleurs des eaux referment leurs corolles ; Des peupliers profilent aux lointains, Droits et serrés, leur spectres incertains ; Vers les buissons errent les […] Plus

    Lire la suite

  • La grâce

    À Armand Silvestre Un cachot. Une femme à genoux, en prière. Une tête de mort est gisante par terre, Et parle, d’un ton aigre et douloureux aussi. D’une lampe au plafond tombe un rayon transi. « Dame Reine. — Encor toi, Satan ! — Madame Reine. — « Ô Seigneur, faites mon oreille assez sereine […] Plus

    Lire la suite

  • La lune blanche

    La lune blanche Luit dans les bois ; De chaque branche Part une voix Sous la ramée… Ô bien-aimée. L’étang reflète, Profond miroir, La silhouette Du saule noir Où le vent pleure… Rêvons, c’est l’heure. Un vaste et tendre Apaisement Semble descendre Du firmament Que l’astre irise… C’est l’heure exquise. Ajouter aux favoris 0 Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.