Antiphrase

Les figures de la substitution

Dire le contraire de ce que l’on pense, mais en faisant comprendre qu’on pense le contraire de ce que l’on dit (plus facilement décelable à l’oral grâce à l’intonation et à l’expression du visage). C’est un procédé typiquement ironique.

L’antiphrase consiste à employer, par ironie ou par euphémisme, un mot, une locution ou une phrase, dans un sens contraire à sa véritable signification.

Exemples

« C’est du joli ! » (pour quelque chose de négatif).


On a dit, un jour, qu’il était paradoxal, et il semblait bien que ce fût par antiphrase, tant sa réputation de bon raisonneur était solidement établie.

– Anatole France


Tout ce qu’on avait imaginé pour trouver de l’argent, c’était un contrôle des actes des notaires, et le renouvellement du vieux droit féodal nommé, par antiphrase, droit de joyeux avénement.

– Jules Michelet (1798-1874)


« C’est malin ! », pour signifier au contraire que c’est complètement idiot.


« C’est la vie de château, pourvu que cela dure ! », alors que les conditions de vie sont difficiles.

Ajouter à la collection

Pas de collections

Vous trouverez ici toutes les collections que vous avez créées auparavant.