Les Plus Lus

  • La conscience

    Incorruptible azur, déesse lumineuse, Puisque vous avez bien voulu me visiter, Je remettrai mon coeur entre vos mains soigneuses Pour que vous le guidiez, par les nuits ténébreuses, Au chemin de l’exacte et claire vérité. […] Plus

  • Chanson pour avril

    Toute la nuit la pluie légère A glissé par jets et par bonds. Viens respirer au bois profond L’odeur de la verdure amère. Ton coeur est triste, morne et las, Comme la naissante journée. Elle […] Plus

  • La chaude chanson

    La guitare amoureuse et l’ardente chanson Pleurent de volupté, de langueur et de force Sous l’arbre où le soleil dore l’herbe et l’écorce, Et devant le mur bas et chaud de la maison. Semblables à […] Plus

  • Les parfums

    Mon cœur est un palais plein de parfums flottants Qui s’endorment parfois aux plis de ma mémoire, Et le brusque réveil de leurs bouquets latents — Sachets glissés au coin de la profonde armoire — […] Plus

  • Le cœur

    Mon cœur tendu de lierre odorant et de treilles, Vous êtes un jardin où les quatre saisons Tenant du buis nouveau, des grappes de groseilles Et des pommes de pin, dansent sur le gazon… — […] Plus

  • L’image

    Pauvre faune qui va mourir Reflète-moi dans tes prunelles Et fais danser mon souvenir Entre les ombres éternelles. Va, et dis à ces morts pensifs À qui mes jeux auraient su plaire Que je rêve […] Plus

  • L’empreinte

    Je m’appuierai si bien et si fort à la vie, D’une si rude étreinte et d’un tel serrement Qu’avant que la douceur du jour me soit ravie Elle s’échauffera de mon enlacement. La mer, abondamment […] Plus

  • L’inquiet désir

    Voici l’été encor, la chaleur, la clarté, La renaissance simple et paisible des plantes, Les matins vifs, les tièdes nuits, les journées lentes, La joie et le tourment dans l’âme rapportés. — Voici le temps […] Plus

  • Bittô

    Le bourdonnant été, doré comme du miel, Parfumé de citrons, de résine et de menthe, Balance au vent sucré son rêve sensuel Et baigne son visage au clair de l’eau dormante. Les pesants papillons ont […] Plus

  • La mort fervente

    Mourir dans la buée ardente de l’été, Quand parfumé, penchant et lourd comme une grappe, Le coeur, que la rumeur de l’air balance et frappe, S’égrène en douloureuse et douce volupté. Mourir, baignant ses mains […] Plus