Les Plus Lus

  • C'était OKC'était OK BofBof

    Ma soeur la Pluie

    Ma soeur la Pluie, La belle et tiède pluie d’été, Doucement vole, doucement fuit, A travers les airs mouillés. Tout son collier de blanches perles Dans le ciel bleu s’est délié. Chantez les merles, Dansez les pies ! Parmi les branches qu’elle plie, Dansez les fleurs, chantez les nids Tout ce qui vient du ciel […] Plus

    Lire la suite

  • De mon mystérieux voyage

    De mon mystérieux voyage Je ne t’ai gardé qu’une image, Et qu’une chanson, les voici : Je ne t’apporte pas de roses, Car je n’ai pas touché aux choses, Elles aiment à vivre aussi. Mais pour toi, de mes yeux ardents, J’ai regardé dans l’air et l’onde, Dans le feu clair et dans le vent, […] Plus

    Lire la suite

  • La barque d’or

    Dans une barque d’Orient S’en revenaient trois jeunes filles ; Trois jeunes filles d’Orient S’en revenaient en barque d’or. Une qui était noire Et qui tenait le gouvernail, Sur ses lèvres, aux roses essences, Nous rapportait d’étranges histoires Dans le silence. Une qui était brune Et qui tenait la voile en main, Et dont les […] Plus

    Lire la suite

  • Ah ! combien d’heures blondes

    Ah ! combien d’heures blondes Contient la grappe d’or De ce matin du monde Où ma lumière dort. Elles sont éternelles. Dans mon joyeux été, La plus brève d’entre elles Vaut une éternité. Regardemoi, je penche Mon rêve sur tes yeux : Grappe et pampre, la branche Se mêle à tes cheveux. Chante ! et […] Plus

    Lire la suite

  • Ô beau rosier du Paradis

    Ô beau rosier du Paradis, Beau rosier aux milliers de roses, Qui dans les parfums resplendis, Et dans la lumière reposes ; Ô beau rosier du jardin clos, Beau rosier aux roses altières, Qui sur l’herbe étends les réseaux Que font tes Ombres familières ; Au tour de qui, toutes tremblantes, De l’Occident à l’Orient, […] Plus

    Lire la suite

  • Au coeur solitaire du bonheur

    Au coeur solitaire du bonheur, Devenu mon coeur même, Quelle paix divine en ce jour, Et quelle plénitude suprême ! Ô le rire adorable d’amour De tout ce qui m’environne ! Autour de mon bonheur en fleur Une abeille éternelle bourdonne… Elle se clôt doucement et s’apaise, Mon âme heureuse ; Elle se tait, La […] Plus

    Lire la suite

  • Roses ardentes

    Roses ardentes Dans l’immobile nuit, C’est en vous que je chante, Et que je suis. En vous, étincelles, A la cime des bois, Que je suis éternelle, Et que je vois. Ô mer profonde, C’est en toi que mon sang Renaît vague blonde, En flot dansant. Et c’est en toi, force suprême, Soleil radieux, Que […] Plus

    Lire la suite

  • L’aube blanche dit à mon rêve

    L’aube blanche dit à mon rêve : Éveilletoi, le soleil luit. Mon âme écoute, et je soulève Un peu mes paupières vers lui. Un rayon de lumière touche La pâle fleur de mes yeux bleus ; Une flamme éveille ma bouche, Un souffle éveille mes cheveux. Et mon âme, comme une rose Tremblante, lente, tout […] Plus

    Lire la suite

  • Comme elle chante

    Comme elle chante Dans ma voix, L’âme longtemps murmurante Des fontaines et des bois ! Air limpide du paradis, Avec tes grappes de rubis, Avec tes gerbes de lumière, Avec tes roses et tes fruits ; Quelle merveille en nous à cette heure ! Des paroles depuis des âges endormies En des sons, en des […] Plus

    Lire la suite

  • Au bois dormant

    Un peu de jour, un peu d’amour, Un peu de soleil, comme en rêve, Et son front et ces lys autour, C’était chose fragile et brève. Mais c’était si doux à souffrir Parmi ces eaux, ces fleurs, ces palmes, Qu’elle n’en pouvait pas mourir ; Alors elle a clos ses yeux calmes. Elle s’est endormie […] Plus

    Lire la suite

  • Crépuscule du matin

    La voix qui sous les feuilles profondes chantait là, Cette nuit, qu’une inquiète et tendre âme exhala, Voilant de son sourire sa frêle grâce atteinte, S’en est allée avec cette âme qui s’est éteinte. Son mystérieux frisson dans l’aurore a passé. Elle parlait d’Enfance, d’Ailleurs et du Passé. C’était une voix d’ombre : maintenant elle […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.