Les Plus Lus

  • Le paysage changeur

    De deux choses lune l’autre c’est le soleil les pauvres les travailleurs ne voient pas ces choses leur soleil c’est la soif la poussière la sueur le goudron et s’ils travaillent en plein soleil le travail leur cache le soleil leur soleil c’est l’insolation et le clair de lune pour les travailleurs de nuit c’est […] Plus

    Lire la suite

  • BofBof

    Et la fête continue

    Debout devant le zinc Sur le coup de dix heures Un grand plombier zingueur Habillé en dimanche et pourtant c’est lundi Chante pour lui tout seul Chante que c’est jeudi Qu’il n’ira pas en classe Que la guerre est finie Et le travail aussi Que la vie est si belle Et les filles si jolies […] Plus

    Lire la suite

  • Le temps des noyaux

    Soyez prévenus vieillards soyez prévenus chefs de famille le temps où vous donniez vos fils à la patrie comme on donne du pain aux pigeons ce temps-là ne reviendra plus prenez-en votre parti c’est fini le temps des cerises ne reviendra plus et le temps des noyaux non plus inutile de gémir allez plutôt dormir […] Plus

    Lire la suite

  • événements

    Une hirondelle vole dans le ciel vole vers son nid son nid où il y a des petits elle leur apporte une ombrelle des vers de vase des pissenlits un tas de choses pour amuser les enfants dans la maison où il y a le nid un jeune malade crève doucement dans son lit dans […] Plus

    Lire la suite

  • La Terre – Hymne

    Elle est la terre, elle est la plaine, elle est le champ. Elle est chère à tous ceux qui sèment en marchant ; Elle offre un lit de mousse au pâtre ; Frileuse, elle se chauffe au soleil éternel, Rit, et fait cercle avec les planètes du ciel Comme des soeurs autour de l’âtre. Elle […] Plus

    Lire la suite

  • BofBof

    L’art poétique (Chant III)

    Il n’est point de serpent, ni de monstre odieux, Qui, par l’art imité, ne puisse plaire aux yeux ; D’un pinceau délicat l’artifice agréable Du plus affreux objet fait un objet aimable. Ainsi, pour nous charmer, la Tragédie en pleurs D’Œdipe tout sanglant fit parler les douleurs, D’Oreste parricide exprima les alarmes, Et, pour nous […] Plus

    Lire la suite

  • Barbara

    Rappelle-toi Barbara Il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là Et tu marchais souriante Épanouie ravie ruisselante Sous la pluie Rappelle-toi Barbara Il pleuvait sans cesse sur Brest Et je t’ai croisée rue de Siam Tu souriais Et moi je souriais de même Rappelle-toi Barbara Toi que je ne connaissais pas Toi qui ne me […] Plus

    Lire la suite

  • Printemps

    Tout rayonne, tout luit, tout aime, tout est doux ; Les oiseaux semblent d’air et de lumière fous ; L’âme dans l’infini croit voir un grand sourire. À quoi bon exiler, rois ? à quoi bon proscrire ? Proscrivez-vous l’été ? m’exilez-vous des fleurs ? Pouvez-vous empêcher les souffles, les chaleurs, Les clartés, d’être là, […] Plus

    Lire la suite

  • Le retour au pays

    C’est un Breton qui revient au pays natal Après avoir fait plusieurs mauvais coups Il se promène devant les fabriques à Douarnenez Il ne reconnaît personne Personne ne le reconnaît Il est très triste. Il entre dans une crêperie pour manger des crêpes Mais il ne peut pas en manger Il a quelque chose qui […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.