Les Plus Lus

  • Tout ou Rien

    Sonnet. J’ai deux tentations, fortes également, Le duvet de la rose et le crin du cilice : Une rose du moins qui jamais ne se plisse, Un cilice qui morde opiniâtrement ; Car les répits […] Plus

  • La voie lactée

    Aux étoiles j’ai dit un soir : « Vous ne paraissez pas heureuses ; Vos lueurs, dans l’infini noir, Ont des tendresses douloureuses ; « Et je crois voir au firmament Un deuil blanc mené […] Plus

  • La prière

    Sonnet. Je voudrais bien prier, je suis plein de soupirs ! Ma cruelle raison veut que je les contienne. Ni les vœux suppliants d’une mère chrétienne, Ni l’exemple des saints, ni le sang des martyrs, […] Plus

  • Les infidèles

    Sonnet. Je t’aime, en attendant mon éternelle épouse, Celle qui doit venir à ma rencontre un jour, Dans l’immuable éden, loin de l’ingrat séjour Où les prés n’ont de fleurs qu’à peine un mois sur […] Plus

  • Les vieilles maisons

    Je n’aime pas les maisons neuves : Leur visage est indifférent ; Les anciennes ont l’air de veuves Qui se souviennent en pleurant. Les lézardes de leur vieux plâtre Semblent les rides d’un vieillard ; […] Plus

  • La lutte

    Sonnet. Chaque nuit, tourmenté par un doute nouveau, Je provoque le sphinx, et j’affirme et je nie… Plus terrible se dresse aux heures d’insomnie L’inconnu monstrueux qui hante mon cerveau. En silence, les yeux grands […] Plus

  • La pensée

    Un soir, vaincu par le labeur Où s’obstine le front de l’homme, Je m’assoupis, et dans mon somme M’apparut un bouton de fleur. C’était cette fleur qu’on appelle Pensée ; elle voulait s’ouvrir, Et moi […] Plus

  • À Kant

    Sonnet. Je veux de songe en songe avec toi fuir sans trêve Le sol avare et froid de la réalité : Le rêve offre toujours une hospitalité Sereine et merveilleuse à l’âme qu’il soulève. Et, […] Plus

  • Le temps perdu

    Sonnet. Si peu d’œuvres pour tant de fatigue et d’ennui ! De stériles soucis notre journée est pleine : Leur meute sans pitié nous chasse à perdre haleine, Nous pousse, nous dévore, et l’heure utile […] Plus

  • Bonne mort

    Sonnet. Le Phédon jette en l’âme un céleste reflet, Mais rien n’est plus suave au cœur que l’Évangile. Délicat embaumeur de la raison fragile, Il sent la myrrhe, il coule aussi doux que le lait. […] Plus

  • L’habitude

    L’habitude est une étrangère Qui supplante en nous la raison : C’est une ancienne ménagère Qui s’installe dans la maison. Elle est discrète, humble, fidèle, Familière avec tous les coins ; On ne s’occupe jamais […] Plus

  • Ce qui dure

    Le présent se fait vide et triste, Ô mon amie, autour de nous ; Combien peu de passé subsiste ! Et ceux qui restent changent tous. Nous ne voyons plus sans envie Les yeux de […] Plus