Dernières histoires

  • Balancelles

    Balancelle, balançoire, Jouvencelle dans le soir, Jupe au vent.   Coccinelles à points noirs, Sentinelles de l’espoir, Sous l’auvent.   Pimprenelles pourpre noir, Péronnelles sans savoir, Nez au vent.   Etincelles ou miroirs Une belle qui se moire, Au torrent.   J’ensorcelle la douceur, Je chancelle de langueur, Indolent.

  • L’homme de désir

    Les merveilles du Seigneur semblent jetées sans ordre et sans dessein dans le champ de l’immensité. Elles brillent éparses comme ces fleurs innombrables dont le printemps émaille nos prairies. Ne cherchons pas un plan plus régulier pour les décrire. Principe des êtres, tous tiennent à toi. C’est leur liaison secrète avec […]

  • Mon Aile

    Sur la Terre j’étais coincée, Je ne parvenais pas à m’envoler, J’étais un ange à une aile, En vain l’autre je la cherchais, Mais tu es arrivé avec elle, Si belle comme je me l’imaginais, Oui, cette aile qu’il me manquait, Cet amour que j’attendais, C’est toi qui me l’as apporté, […]

  • Délire sans nom

    Délire sans nom fantastique bonheur Je reste seul quand ta voix s’est tue Immobile et malade le visage abîmé par la nuit Mes oreilles assourdies par ta voix Délire sans nom mes bras sont retombés Et je suis à nouveau comme celui qui a peur Des êtres et des formes Ma […]

  • Quarante ans

    Quarante ans, quarante ans, mais c’est le bout du monde ! Je me suis dit cela, c’était à peine hier, Et voilà qu’aujourd’hui c’est question de secondes… Quarante ans, pas déjà… Sinon à quoi ça sert D’avoir eu dix-huit ans, des cerises à l’oreille Et des fleurs aux cheveux, d’avoir tout […]

  • Contemplation

    Attendrissant, ce blond, lumineuse auréole de mèches douces et folles te caressant le front. Si émouvant, ce bleu où baigne ton regard. Ne te ferai d’aveu. Car me taire est ma part. Et troublant, cet ourlet au contour de tes lèvres où mon regard en fièvre s’attarde, triste et muet. Meurtrissants, […]

  • Carnaval

    L’autre nuit, dans la clarté blonde, Je vis au bal de l’Opéra Un jeune homme du meilleur monde. Son oeil terne m’exaspéra. Son habit, qu’en vain je m’excite A glorifier sans remords, Était noir comme le Cocyte Qui roule son flot chez les morts. Il obéissait à la règle Et son […]

  • Songe d’hiver

    A sad tale’s best for winter ; I have one of spirits and goblins. Shakspere, Winter’s tale. Act.II, scène I. I Dans nos longs soirs d’hiver, où, chez le bon Armand, Dans notre farniente adorable et charmant On oubliait le monde aride, Vous demandiez pourquoi sur mon front fatigué, Au milieu […]

  • A Madame Léon Daudet

    le jour de son mariage Madame, en vous voyant, vous et votre mari, Couple à qui nuls charmants espoirs ne sont rebelles Et qui semblez marcher sur un sentier fleuri, Comme on devine bien que vos mères sont belles! Comme pour enchanter le ciel oriental, Vos songes sont venus par la […]