Dernières histoires

  • Confinement

        Aujourd’hui ou hier et peut-être demain, Des journées identiques qui paraissent sans fin. << L’ennui naquit un jour de l’uniformité >> ; Cher Monsieur de La motte, il ne s’est pas trompé. Pour tous les désœuvrés, cherchez dans vos mémoires, Un rêve inachevé et finissez l’histoire. Prenez donc une plume! […]

  • Carmen Danse

    Toute la société était dans le patio, et, malgré la foule, je voyais à peu près tout ce qui se passait, à travers la grille. J’entendais les castagnettes, le tambour, les rires et les bravos ; parfois j’apercevais sa tête quand elle sautait avec son tambour. Puis j’entendais encore des officiers […]

  • Ceux qui meurent et Ceux qui combattent – IV. Une Nuit blanche

    La ville, mer immense, avec ses bruits sans nombre, A sur les flots du jour replié ses flots d’ombre, Et la Nuit secouant son front plein de parfums, Inonde le ciel pur de ses longs cheveux bruns. Moi, pensif, accoudé sur la table, j’écoute Cette haleine du soir que je recueille […]

  • Mille morts

    Je suis dans le soleil endormi paresseux habité de pensées comme l’été d’abeilles Le soleil tout à ce qu’il fait n’est que lumière et que chaleur et l’arbre d’un seul mouvement n’a qu’une idée dans ses racines L’oiseau qui se pose sur l’arbre est oiseau de toutes ses ailes Toute en […]

  • Élan mystique

    Alors j’avais quinze ans. Au sein des nuits sans voiles, Je m’arrêtais pour voir voyager les étoiles Et contemplais trembler, à l’horizon lointain, Des flots où leur clarté jouait jusqu’au matin. Un immense besoin de divine harmonie M’entraînait malgré moi vers la sphère infinie, Tant il est vrai qu’ici cet autre […]

  • Fonction du poète

    (extrait) Peuples ! écoutez le poète ! Ecoutez le rêveur sacré ! Dans votre nuit, sans lui complète, Lui seul a le front éclairé. Des temps futurs perçant les ombres, Lui seul distingue en leurs flancs sombres Le germe qui n’est pas éclos. Homme, il est doux comme une femme. Dieu […]

  • Paristambul

    Pour ceux qui l’aiment La ville se laisse découvrir Nue Pour les autres elle s’habille elle s’endimanche elle s’esplanade se monumente s’invalide se basilique et instantanément à la demande prend la pose plastique Les artistes sont très contents le modèle ne s’est pas fait prier Préconçue comme une idée la photo […]

  • Fragments d’une genèse oubliée

    (extraits) J’ai appris à lire et à écrire J’ai appris à lire et à écrire pour mon malheur Que disait le texte gribouillé dans la langue oubliée maudite ? Seul l’évadé pourra le déchiffrer Tends-moi la main ô mon frère proscrit Je n’ai pas ton courage car j’ai encore peur pour […]

  • Faut-il qu’incessamment passionné je traîne

    Fautil qu’incessamment passionné je traîne Les rigoureux liens de l’amour qui me gêne, Et que sans espérer de me voir en repos Je loge le souci pour toujours en mes os, Que lamentant en vain mon malheur je soupire, Sans pouvoir m’alléger en mon cruel martyre, Fautil, hélas ! fautil, qu’avecque […]

  • Celle qui passe comme une ombre

    ne rien dire en vérité que vous n’entendiez déjà dans l’obscur de vos nuits frisson par-delà l’horizon d’une passante périssable des âges noirs, des âges d’or ainsi la bouche sur une ombre muette baise le dos du vide, la parure égarée d’une vague déesse en ce sabbat de silence on jette […]

  • Rien appris

    J’avais dans ma jeunesse une idée de ce monde et jouais avec lui. Ma connaissance en est-elle profonde ? Trop de soleils ont lui pour que je puisse me targuer de certitudes. Je ne fais qu’un serment : ma vérité m’est suspecte et j’élude le mensonge infamant. Entre les deux, je […]