Dernières histoires

  • Sortilèges

    Et je sens l’intime tressaillement du bois, L’odeur des colles et des vernis, Des mains, avant, ailleurs. Un luthier use la planche à votre main.   Quelque part, un horizon chavire.   Gronde soudain le ventre de la terre. Et s’ouvre enfin, dans un long soupir rouge, Un volcan.   Dans […]

  • Newtone Expérience en concert

                 A Henri-Claude et Robert Portal   Est-ce la palette du peintre qui pigmente les couleurs de vos notes ?          Quel fantasque oiseau  fait ses trilles, caché dans la hanche de vos guitares ? Ou cet un enfant qui rie comme fleur qui s’ouvre ? Est-ce […]

  • Portrait de Jenny

    J’ai des poèmes dans mon chapeau. Des cordes vibrent sous mes doigts. Sur la cadence des bongos, Jenny je vibraphone pour toi.   J’ai des couleurs dans mon chapeau, De langue rose sur l’ivoire, Aux reflets d’or nappant ta peau, En grains de blés sur un sol noir.   J’ai des […]

  • Phases

    1 _ Dites-moi. Savez-vous même Aimer aussi qui vous aime ? _ Mon oiseau de paradis, C’est quand le soleil sourit. _ N’est-ce point là qu’une mouche Dit sa musique jalouse ? _ Le silence bleu et or Cueille d’invisibles fleurs _ Ah le soleil délaissé Faisait mon intimité. 2 L’enfant […]

  • La nuit du 15 novembre

    Paroles : Félix Leclerc. Musique : Félix Leclerc et François Dompierre. Salut, salut les enfants Que faites-vous dehors À la barre du jour? On regarde les arbres Les nuages, les murs Monts, plaines et villes Le pays est à nous Le pays est à nous Nous ont dit nos parents Salut, […]

  • Lentement à pied

    (extraits)

    Premier janvier. Le soleil, qui efface la vitre, a réveillé quelques lézards. Dans l’enclos, l’amandier chante une joie prématurée. Les violettes, qui ne risquent aucun avenir, parfument les coins d’ombre. Hier soir, la Combe de Mège rêvait aux harmoniques très lointaines de son nom. Le puits gracile, les bourgeons crispés, les […]

  • Homme et verbe

    Vous savez bien que la musique a sa propre raison. Un poème s’explique par l’horizon, par le hibou, par le mont chauve, par l’azur qu’on a bu; il n’est rien qui le sauve de l’imprévu. De mot en mot tremblant, l’image s’amplifie, se dissout, sans subir d’esclavage. Un lecteur fou, transi, […]

  • Dans l’air fraîchi, venant d’où…

    Dans l’air fraîchi, venant d’où, déclose comment ? Vers moi, par la fenêtre ouverte, une musique Déferle à petites vagues si tristement. Elle me fait à l’âme un mal presque physique. Confuse comme un songe… estce d’un piano, Estce d’un violon méconnu qui s’afflige Ou d’une voix humaine en élans comme […]

  • Allez en paix

    Allez en paix, mon cher tourment, Vous m’avez assez alarmée, Assez émue, assez charmée… Allez au loin, mon cher tourment, Hélas ! mon invisible aimant ! Votre nom seul suffira bien Pour me retenir asservie ; Il est alentour de ma vie Roulé comme un ardent lien : Ce nom vous […]

  • La Lyre dans les Bois

    Petit Prologue pour une symphonie comique I Le musicien, fils des Dieux, Est maître absolu de notre âme, Et dans l’Infini radieux Il l’emporte en son vol de flamme. Il est le maître, il est le roi, Sans fusils ni canons de cuivre, Sans batailles pâles d’effroi; Dès qu’il ordonne, il […]