Les Plus Lus

  • Fabricant de reves

    Toute une vie qui soudain se résume à quelque manuscrit ! L’espoir et la rancœur, la gloire et l’amertume que l’on a désappris, pour un chaos où plus rien ne s’agite dans le soupçon fumeux […] Plus

  • Les cascades

    On lui connaît un seul emploi : tomber. Par sympathie, on voudrait qu’elle dorme Ou ralentisse. On lui a dérobé Son squelette, vingt fois. Toujours sa forme Lui revient sans douleur. Elle redit — Somnambule, […] Plus

  • La douleur d’être

    Le peuplier s’agite sous la tempête : va-t-il s’envoler ? Le mur ne veut pas être mur, c’est pourquoi il s’effondre au bord du fleuve. Parfois le crépuscule a des remords : le jour mérite-t-il […] Plus

  • à l’impératif

    Objets, valsez, valsez ! Les choses trop humaines… Une cuiller pour ramasser le paradis. Une corniche en deuil. Si les trottoirs se gênent Quand je les lave… Encore un soleil inédit. Le buvard boit le […] Plus

  • Exotisme

    Je prospectais les mines dans un jeune royaume, qui frissonnait encore d’avoir conquis sa liberté. L’Ambassadeur du Portugal avait une fillette de quatorze ou quinze ans. Dans ses yeux je voyais un naufrage, et sur […] Plus

  • Un produit de beauté

    Ma petite personne a si peu d’importance… Juillet devient adulte. Ma coccinelle bien-aimée fait le voyage de la glycine au tournesol. L’azur n’est pas méchant : on peut le caresser. Le soleil dort au milieu […] Plus

  • Souvenir de normandie

    Je fréquentais jadis, sous les blanches falaises de Normandie, un lupanar au toit de chaume, propre comme un sou, qui s’appelait « Au rendez-vous des tourterelles ». Seules les fleurs en étaient impudiques car les […] Plus

  • éloge de la rime

    Je m’accroche à la rime, syllabe après syllabe et le cœur gros, comme au lieu de son crime le voleur. Je sais trop le poids des servitudes, pour croire que mes vers suivent ma loi. […] Plus

  • Le mois de mai

    Le printemps est joli, je vous assure : on dirait un baiser. Le renouveau de la nature, puis-je le mépriser quand l’hirondelle étroite me demande s’il faut percer l’azur et, volant par-dessus la lande, atterrir […] Plus