Dernières histoires

  • Un mot sur dorat

    Aimer Dorât, quelle folie! Qu’a-t-il fait pour être illustré ? De petits vers sans énergie, Des romans sans philosophie, Plus d’un drame décoloré. Mainte insipide fantaisie Au ton pédant, maniéré ; Bagatelles, c’est démontré. Qu’il est urgent que l’on oublie Chez le Français régénéré. » C’en est fait : telle est […]

  • La nuit du 15 novembre

    Paroles : Félix Leclerc. Musique : Félix Leclerc et François Dompierre. Salut, salut les enfants Que faites-vous dehors À la barre du jour? On regarde les arbres Les nuages, les murs Monts, plaines et villes Le pays est à nous Le pays est à nous Nous ont dit nos parents Salut, […]

  • Suite

    « À peine encor, le couchant brille, Un peu, là-bas ; La nuit s’avance, et notre fille Ne revient pas ; Femme, dis-moi ; dis-moi, Marie, Quel accident Serait échu dans la prairie À notre enfant ? — Eh ! c’est vous, Pierre ? elle repose, Oui, mon ami. La bonne […]

  • Mémère

    Mémère, tu t’en souviens, de notre belle époque, C’était la première fois qu’on aimait pour de bon. A présent, faut bien l’dire, on a l’air de vieux schnocks, Mais c’qui fait passer tout, c’est qu’on a la façon. Tu t’rappell’s ta guêpière, à présent quand j’y pense J’en rigol’ tout douc’ment […]

  • La nuit d’octobre

    Le poète Le mal dont j’ai souffert s’est enfui comme un rêve. Je n’en puis comparer le lointain souvenir Qu’à ces brouillards légers que l’aurore soulève, Et qu’avec la rosée on voit s’évanouir. La muse Qu’aviez-vous donc, ô mon poète ! Et quelle est la peine secrète Qui de moi vous […]

  • Ô mon Dieu, vous m’avez blessé d’amour

    Ô mon Dieu, vous m’avez blessé d’amour Et la blessure est encore vibrante, Ô mon Dieu, vous m’avez blessé d’amour. Ô mon Dieu, votre crainte m’a frappé Et la brûlure est encor là qui tonne, Ô mon Dieu, votre crainte m’a frappé. Ô mon Dieu, j’ai connu que tout est vil […]

  • À Clairette

    Croyez-moi, mignonne, avec l’amourette Que nous gaspillons à deux, chaque jour (Ne vous moquez pas trop de moi, Clairette), On pourrait encore faire un peu d’amour. On fait de l’amour avec l’amourette. Qui sait ? connaissons un peu mieux nos cœurs. Qui sait ? cherchons bien…pardon, je m’arrête ; Vous avez […]

  • Cristal de vivre

    J’aurais voulu écrire un livre sur le bonheur de vivre où la joie éclatait en explosions successives où le matin était l’angoisse heureuse d’être où le crépuscule du soir était un apaisant baiser de l’inconnu j’aurais voulu être mangé comme un fruit de lumière être bu comme une tisane de bonté […]

  • Confession amoureuse

    et regret d’avoir aimé une infidèle et inconstante Beauté. Je me veux confesser ces jours dévotieux, Que chacun a le coeur attaché dans les Cieux, Et que mon Prince même exerce pénitence : Je veux prier, jeûner, pleurer et m’accuser, Et veux en m’accusant sagement opposer A l’éternelle mort la vive […]

  • Chant au bord de la rivière

    La rivière qui n’est jamais finie, Qui coule et ne reviendra jamais, L’eau sans retour ni pardon m’a punie Mais je ne sais pas ce que j’ai fait. J’avais dans les mains, j’avais un cœur d’homme – Je ne savais pas ce que je l’avais – Léger sur mes doigts comme […]