Les Plus Lus

  • Les Îles éternelles

    Sindbad a fait le tour du monde en six jours Et le septième voulant se reposer il accosta dans ces îles Il les trouva presque désertes et se dit : Cela est bien ! Ici la terre prend tout son temps pour naître Elle veut écouter jusqu’à la fin les mille et une histoires de […] Plus

    Lire la suite

  • Migration

    Soudain, la vie l’etonnement de la mer De quelle fêlure l’errance de quelle écharde l’origine infinie qui se dérobe ? Devant toi la mer son alphabet d’esquifs et légendes sa rotondité en trompe l’œil ses vieux nomades célibataires à l’écoute des dernières sirènes Derrière toi la mer tes racmes en convulsions une terre celée au […] Plus

    Lire la suite

  • A mon fils yacine

    Mon fils aimé j’ai reçu ta lettre Tu me parles déjà comme une grande personne tu insistes sur tes efforts à l’école et je sens ta passion de comprendre de chasser l’obscurité, la laideur de pénétrer les secrets du grand livre de la vie Tu es sûr de toi-même et sans le faire exprès tu […] Plus

    Lire la suite

  • Ils sont venus te chercher

    Un jour ils sont venus te chercher toi aussi Ils ne pouvaient pas te pardonner d’être la compagne du poète insoumis d’aimer un paria et de le soutenir de ta propre résistance Tu connus la nuit du bandeau le souterrain de la Question tu entendis ces voix d’outre-humanité tonitruant menaces et sarcasmes tu sentis devant […] Plus

    Lire la suite

  • Liberté

    Ton nom peu importe Dame-des-Douleurs dans l’absence torride se dénudant à l’aube incorruptible fulgurante comme le sein impétueux de l’aimée Peu importe ton nom terre où vivre après le déluge du sang insomniaque phénix migrateur éparpillant les cendres de la mort lente sur les champs magnétiques du souvenir Ton nom peu importe si tu es […] Plus

    Lire la suite

  • Sous le bâillon le poème – i

    Bonjour soleil de mon pays qu’il fait bon vivre aujourd’hui que de lumière que de lumière autour de moi Bonjour terrain vague de ma promenade tu m’es devenu familier je t’arpente vivement et tu me vas comme un soulier élégant Bonjour pique-bœuf balourd et philosophe perché là-haut sur cette muraille qui me cache le monde […] Plus

    Lire la suite

  • Cent fois

    Cent fois j’ai voulu écrire un poème cent fois je me suis arrêté au premier mot et j’ai commencé à vivre le poème en imagination alors il se déployait en musique intérieure en images sans bride de circonlocutions en incantations lyriques sans paroles et quand je revenais à moi et regardais la page blanche il […] Plus

    Lire la suite

  • Tard dans la vie

    Tard dans la vie je pourrai m’absenter sur un banc la douleur en moins J’éteindrai le feu des passions qui ont écourté le voyage J’arrêterai la litanie des questions vieillies avec les réponses Je sortirai du champ de la vision incohérente Je tatouerai sur ma paume mon dernier petit poème d’amour et je m’endormirai du […] Plus

    Lire la suite

  • Grève de la faim

    Parlons d’ailleurs de cette grève de la faim C’est une forme de lutte que les hommes de ma condition ont expérimentée au cours de la longue histoire des mutilations Certes c’est un acte passif mais lorsqu’on n’a que sa poitrine nue à opposer à l’arsenal de l’arbitraire la seule arme qui nous reste c’est ce […] Plus

    Lire la suite

  • Chant de l’aube

    De l’aube je vois les chaînes que tu écartes d’un revers de lumière comme si tu peignais par compassion extrême À peine as-tu trempé tes doigts dans la source l’océan du ciel frissonne sous la les couleurs ôtent leur suaire pour s’adonner à l’étreinte Ton chant que voilà épris du blanc que la mort daigne […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.