Les Plus Lus

  • Tristesse d’Olympio

    Les champs n’étaient point noirs, les cieux n’étaient pas mornes. Non, le jour rayonnait dans un azur sans bornes Sur la terre étendu, L’air était plein d’encens et les prés de verdures Quand il revit ces lieux où par tant de blessures Son cœur s’est répandu ! L’automne souriait ; les coteaux vers la plaine […] Plus

    Lire la suite

  • Chanson des oiseaux

    Vie ! ô bonheur ! bois profonds, Nous vivons. L’essor sans fin nous réclame ; Planons sur l’air et les eaux ! Les oiseaux Sont de la poussière d’âme. Accourez, planez ! volons Aux vallons, A l’antre, à l’ombre, à l’asile ! Perdonsnous dans cette mer De l’éther Où la nuée est une île ! […] Plus

    Lire la suite

  • Si…

    Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties Sans un geste et sans un soupir ; Si tu peux être amant sans être fou d’amour, Si tu peux être fort sans cesser d’être […] Plus

    Lire la suite

  • La Terre – Hymne

    Elle est la terre, elle est la plaine, elle est le champ. Elle est chère à tous ceux qui sèment en marchant ; Elle offre un lit de mousse au pâtre ; Frileuse, elle se chauffe au soleil éternel, Rit, et fait cercle avec les planètes du ciel Comme des soeurs autour de l’âtre. Elle […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.