Les Plus Lus

  • Les deux pigeons

    Deux Pigeons s’aimaient d’amour tendre : L’un d’eux, s’ennuyant au logis, Fut assez fou pour entreprendre Un voyage en lointain pays. L’autre lui dit : « Qu’allez-vous faire ? Voulez-vous quitter votre frère ? L’absence est le plus grand des maux : Non pas pour vous, cruel ! Au moins, que les travaux, Les dangers, […] Plus

    Lire la suite

  • J'ai aiméJ'ai aimé

    À ma fée

    Amour Rêve avec moi Car je crève sans toi Quand disparaissent tes atours S’élèvent des ciels noirs griffant mes mers Et le glaive de ton absence en moi s’insère…. Ma belle Muse de vers Toi, tu es sentinelle De mes nuits libres de l’enfer Abri oxydant, le soleil de l’est Se levant sur ton tendre […] Plus

    Lire la suite

  • Le Cimetière marin

    Ce toit tranquille, où marchent des colombes, Entre les pins palpite, entre les tombes; Midi le juste y compose de feux La mer, la mer, toujours recommencée Ô récompense après une pensée Qu’un long regard sur le calme des dieux! Quel pur travail de fins éclairs consume Maint diamant d’imperceptible écume, Et quelle paix semble […] Plus

    Lire la suite

  • Encore un jour

    Encore un jour où je t’attends où je m’accrois et me découvre au gré de l’hôte intermittent et des portes que ferme et ouvre le temps en moi passant le temps Encore un jour encore un ciel vole un oiseau qui ne sait pas l’aveugle absence et le noir miel qui se mûrit dans notre […] Plus

    Lire la suite

  • A New York

    (pour un orchestre de jazz : solo de trompette) – I – New York ! D’abord j’ai été confondu par ta beauté, ces grandes filles d’or aux jambes longues. Si timide d’abord devant tes yeux de métal bleu, ton sourire de givre Si timide. Et l’angoisse au fond des rues à gratte-ciel Levant des yeux […] Plus

    Lire la suite

  • Les deux amis

    Deux vrais Amis vivaient au Monomotapa : L’un ne possédait rien qui n’appartînt à l’autre : Les amis de ce pays-là Valent bien, dit-on, ceux du nôtre. Une nuit que chacun s’occupait au sommeil, Et mettait à profit l’absence du soleil, Un de nos deux Amis sort du lit en alarme ; Il court chez […] Plus

    Lire la suite

  • Tant de corps et tant d’âme

    Captifs de l’étrange machine Qui nous mène de vie à trépas En quel lieu de ce corps en fonction De ce sang qui déambule Se fixe l’être Bâti d’élans de songes de regards Qui parle les langues du silence Qui devance mots et pensées? Qui prononce notre mort Qui instaure notre vie Qui présence ou […] Plus

    Lire la suite

  • Rosette, pour un peu d’absence

    Rosette, pour un peu d’absence, Votre coeur vous avez changé, Et moi, sachant cette inconstance, Le mien autre part j’ai rangé : Jamais plus, beauté si légère Sur moi tant de pouvoir n’aura Nous verrons, volage bergère, Qui premier s’en repentira. Tandis qu’en pleurs je me consume, Maudissant cet éloignement, Vous qui n’aimez que par […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.