Poésie, poètes, ressources et plus

  • Je ne te conterai de Bologne et Venise

    Sonnet LXXVIII.

    Je ne te conterai de Bologne et Venise,
    De Padoue et Ferrare et de Milan encore,
    De Naples, de Florence, et lesquelles sont or
    Meilleures pour la guerre ou pour la marchandise.

    Je te raconterai du siège de l’Église,
    Qui fait d’oisiveté son plus riche trésor,

    Continuer la lecture
    Je ne te conterai de Bologne et Venise
    Notez