Les Plus Lus

  • J’aime l’âne…

    J’aime l’âne si doux marchant le long des houx. Il prend garde aux abeilles et bouge ses oreilles ; et il porte les pauvres et des sacs remplis d’orge. Il va, près des fossés, d’un petit pas cassé. Mon amie le croit bête parce qu’il est poète. Il réfléchit toujours. Ses yeux sont en velours. […] Plus

    Lire la suite

  • BofBof

    L’art poétique (Chant III)

    Il n’est point de serpent, ni de monstre odieux, Qui, par l’art imité, ne puisse plaire aux yeux ; D’un pinceau délicat l’artifice agréable Du plus affreux objet fait un objet aimable. Ainsi, pour nous charmer, la Tragédie en pleurs D’Œdipe tout sanglant fit parler les douleurs, D’Oreste parricide exprima les alarmes, Et, pour nous […] Plus

    Lire la suite

  • Jamais je ne pourrai

    Jamais jamais je ne pourrai dormir tranquille aussi longtemps que d’autres n’auront pas le sommeil et l’abri ni jamais vivre de bon cœur tant qu’il faudra que d’autres meurent qui ne savent pas pourquoi J’ai mal au cœur mal à la terre mal au présent Le poète n’est pas celui qui dit Je n’y suis […] Plus

    Lire la suite

  • BofBof

    Lesbos

    Mère des jeux latins et des voluptés grecques, Lesbos, où les baisers, languissants ou joyeux, Chauds comme les soleils, frais comme les pastèques, Font l’ornement des nuits et des jours glorieux, Mère des jeux latins et des voluptés grecques, Lesbos, où les baisers sont comme les cascades Qui se jettent sans peur dans les gouffres […] Plus

    Lire la suite

  • Sagesse

    À MADEMOISELLE LOUISE B. I. – Ainsi donc rien de grand, rien de saint, rien de pur, Rien qui soit digne, ô ciel ! de ton regret d’azur ! Rien qui puisse anoblir le vil siècle où nous sommes, Ne sortira du cœur de l’homme enfant des hommes ! Homme ! esprit enfoui sous les […] Plus

    Lire la suite

  • Égalité

    Dans un grand jardin en cinq actes, Conforme aux préceptes du goût, Où les branches étaient exactes, Où les fleurs se tenaient debout, Quelques clématites sauvages Poussaient, pauvres bourgeons pensifs, Parmi les nobles esclavages Des buis, des myrtes et des ifs. Tout près, croissait, sur la terrasse Pleine de dieux bien copiés, Un rosier de […] Plus

    Lire la suite

  • La fin de la journée

    Sonnet. Sous une lumière blafarde Court, danse et se tord sans raison La Vie, impudente et criarde. Aussi, sitôt qu’à l’horizon La nuit voluptueuse monte, Apaisant tout, même la faim, Effaçant tout, même la honte, Le Poète se dit : ” Enfin ! Mon esprit, comme mes vertèbres, Invoque ardemment le repos ; Le coeur […] Plus

    Lire la suite

  • Passage d’un poète

    Le poète est passé : un remous dans l’argile se dresse en monument, avec soudain le bras qui se profile, la lèvre et l’oeil aimants. Le poète est passé : le ruisseau qui hésite, devient fleuve royal ; il n’a plus de repos ni de limites : il ressemble au cheval. Le poète est passé […] Plus

    Lire la suite

  • Hermès

    PROLOGUE Dans nos vastes cités, par le sort partagés, Sous deux injustes lois les hommes sont rangés. Les uns. princes et grands, d’une avide opulence Étalent sans pudeur la barbare insolence ; Les autres, sans pudeur vils clients de ces grands. Vont ramper sous les murs qui cachent leurs tyrans, Admirer ces palais aux colonnes […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.