L’escroc

Une désinvolture,

comme pour dire : «
Excusez-moi,

si mon cadavre vous dérange ;

j’aurais dû, je suppose,

mourir ailleurs. »

Une légèreté,

comme si, très déçu d’être homme,

on aurait fait l’effort

de devenir oiseau :

par exemple palombe ou cormoran.

Un tour de valse,

tout seul, devant quelque miroir,

comme pour suggérer

que l’on danse toujours au rythme à

de son squelette.

Un poème incongru,

parce qu’un mot sert à jongler,

parce qu’un verbe

sert à mentir,

parce qu’une syllabe

combat la vérité,

parce que le poète est un escroc,

même s’il saigne à blanc.

(Visited 1 times, 1 visits today)
Alain Bosquet

Alain Bosquet

Anatole Bisk, dit Alain Bosquet, né à Odessa (Ukraine) le 28 mars 1919 et mort à Paris le 17 mars 1998, est un poète et écrivain français d'origine russe.

Ajoutez votre commentaire