Dernières histoires

  • Prophétie

    Un jour la Terre ne sera Qu’un aveugle espace qui tourne Confondant la nuit et le jour. Sous le ciel immense des Andes Elle n’aura plus de montagnes, Même pas un petit ravin. De toutes les maisons du monde Ne durera plus qu’un balcon Et de l’humaine mappemonde Une tristesse sans […]

  • Lettres perdues

    Par les fentes de l’éternité Nous parlerons ensemble Cherchant nos souffles Peu à peu laissant nos voix Se réaccorder Toi ciel moi terre Nous parlerons longtemps longtemps Jusqu’à ce que l’été Nous couvre de volubilis Autour de moi les grandes fleurs Muselées du jour Mon cœur comme la mer Se retire […]

  • Fleurs

    Fleurs promises, fleurs tenues dans tes bras, Fleurs sorties des parenthèses d’un pas, Qui t’apportait ces fleurs l’hiver Saupoudrées du sable des mers ? Sable de tes baisers, fleurs des amours fanées Les beaux yeux sont de cendre et dans la cheminée Un cœur enrubanné de plaintes Brûle avec ses images […]

  • Il y a par là…

    Il y a par là un vieux château triste et gris comme mon cœur, où quand il tombe de la pluie dans la cour abandonnée des pavots plient sous l’eau lourde qui les effeuille et les pourrit. Autrefois, sans doute, la grille était ouverte, et dans la maison les vieux courbés […]

  • Avec les pistolets…

    Avec les pistolets aux fontes, il monte, il monte, il monte, il monte, monte la côte de la route, le soir dans la campagne rousse. Chapeau tricorne : il est marquis ; relevés sont ses pans d’habit. Du tricorne une roide tresse tombe et en avant il se baisse. Il est […]

  • Songe d’hiver

    A sad tale’s best for winter ; I have one of spirits and goblins. Shakspere, Winter’s tale. Act.II, scène I. I Dans nos longs soirs d’hiver, où, chez le bon Armand, Dans notre farniente adorable et charmant On oubliait le monde aride, Vous demandiez pourquoi sur mon front fatigué, Au milieu […]

  • Sois aveugle

    Sois aveugle dès aujourd’hui: l’éternité aussi est pleine d’yeux- s’y noie ce qui a aidé les images à passer par-dessus le chemin où elles venaient, s’y éteint ce qui, toi aussi, t’emporta du langage, d’un geste que tu laissas advenir comme la danse de deux mots de simple automne, de soie […]

  • Au temps des donjons

    As-tu déjà perdu le mot de passe ? Le château se ferme et devient prison, La belle aux créneaux chante sa chanson Et le prisonnier gémit dans l’in pace. Retrouveras-tu le chemin, la plaine, La source et l’asile au cœur des forêts, Le détour du fleuve où l’aube apparaît, L’étoile du […]

  • Rencontres

    À Jacques Baron Passez votre chemin ! Le soir lève son bâton blanc devant les piétons. Cornes des bœufs les soirs d’abondance vous semez l’épouvante sur le boulevard Passez votre chemin ! c’est la volute lumineuse et contournée de l’heure Lutte pour la mort. L’arbitre compte jusqu’à 70. Le mathématicien se […]

  • Charmer la ville

    Je viens de loin Je viens de l’île Cernée d’émeraudes. Ce pays long Ses monts de mines ; Châteaux malins, Qui rodent En un lac blanc, Tels des chasseurs Ardant. J’ai pris le vent, J’ai plongée en ma rivière, Pour sillonner à vous. Pureté du chemin d’eau. J’ai pris mes plumes Pour […]