Les Plus Lus

  • Sagesse

    À MADEMOISELLE LOUISE B. I. – Ainsi donc rien de grand, rien de saint, rien de pur, Rien qui soit digne, ô ciel ! de ton regret d’azur ! Rien qui puisse anoblir le vil siècle où nous sommes, Ne sortira du cœur de l’homme enfant des hommes ! Homme ! esprit enfoui sous les […] Plus

    Lire la suite

  • Lorsque j’étais enfant

    Lorsque j’étais enfant, j’ai fait plus d’une fois, Comme tous mes égaux, l’école buissonnière. Le maître m’attendait : j’étais dans la rivière, Ou le long de l’étang, ou dans le petit bois. Temps perdu ? Non, gagné, car j’apprenais des choses Que jamais ne me dit le professeur savant, Quand j’écoutais, furtif, le murmure du […] Plus

    Lire la suite

  • À monsieur d’Avanson

    (Conseiller du Roi.) Si je n’ai plus la faveur de la Muse, Et si mes vers se trouvent imparfaits, Le lieu, le temps, l’âge où je les ai faits, Et mes ennuis leur serviront d’excuse. J’étais à Rome au milieu de la guerre, Sortant déjà de l’âge plus dispos, A mes travaux cherchant quelque repos, […] Plus

    Lire la suite

  • Fiançailles pour rire

    Amants et séducteurs de belles imprudentes Dans les chambres perdues passagers d’une nuit, Le sort aux mille doigts vous indique la plante Qui grimpe son conseil des jardins jusqu’aux lits. Captifs de l’enfance, vous rêviez d’être Princes Battant monnaie d’amour au battement des cœurs, Lorsque vous regardiez passer dans la province Les robes du hasard […] Plus

    Lire la suite

  • Éblouissements

    Ô temps miraculeux ! ô gaîtés homériques ! Ô rires de l’Europe et des deux Amériques ! Croûtes qui larmoyez ! bons dieux mal accrochés Qui saignez dans vos coins ! madones qui louchez ! Phénomènes vivants ! ô choses inouïes ! Candeurs ! énormités au jour épanouies ! Le goudron déclaré fétide par le […] Plus

    Lire la suite

  • Rrose Sélavy

    1. Dans un temple en stuc de pomme le pasteur distillait le suc des psaumes. 2. Rrose Sélavy demande si les Fleurs du Mal ont modifié les mœurs du phalle : qu’en pense Omphale ? 3. Voyageurs, portez des plumes de paon aux filles de Pampelune. 4. La solution d’un sage est-elle la pollution d’un […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.