Les Plus Lus

  • Lorsque j’étais enfant

    Lorsque j’étais enfant, j’ai fait plus d’une fois, Comme tous mes égaux, l’école buissonnière. Le maître m’attendait : j’étais dans la rivière, Ou le long de l’étang, ou dans le petit bois. Temps perdu ? […] Plus

  • Écoute ! si je meurs

    Écoute ! si je meurs, je veux mourir en homme ! Je veux mourir couché dans ma sérénité, Calme et fier, le regard brillant de plaisir, comme Un travailleur qui cherche un peu d’ombre, l’été. […] Plus

  • Il était sans amour

    Il était sans amour ; il souffrait en son âme ; Il avait travaillé longtemps. C’était pitié ! Son front, sombre, penchait, jamais homme ni femme Ne l’ayant éclairé d’un rayon d’amitié. Tous, rapides, voyant […] Plus

  • Nice

    Nice, trop petite naguère, S’agrandit, libre de tout mur, Ni port marchand, ni port de guerre, Toute blanche au bord de l’azur. Nice a pour orgueil d’être blanche Dès que luit le soleil levant ; […] Plus

  • Les vieux vaisseaux

    Je regrette les vieux vaisseaux dont la voilure, Large et lourde, pendait du faîte au pied des mâts, Et leurs pesants rouleaux de toile dont l’amas Faisait fléchir l’antenne à l’immense envergure. La marche du […] Plus

  • Le Rhône

    Le Rhône est si profond, si rapide et si large, Que dans la grande Europe il n’a pas son pareil. Emportant des bateaux sans nombre avec leur charge, Il va roulant de l’or et roulant […] Plus

  • Gelée blanche

    Février. Le blé monte aux tiédeurs hivernales. En hiver nos midis sont des matins d’été ; Mais parfois méchamment, aux heures matinales, Un souffle d’hiver glace Avril épouvanté. Il sent alors que tout s’est trop […] Plus

  • Les cyprès

    Vous m’êtes chers, cyprès du Nord, cyprès funèbres, Malgré votre feuillage habité des ténèbres, Car vous me rappelez d’autres cyprès joyeux, Mes cyprès odorants dont la forme est la même, Vos frères du Midi, tout […] Plus

  • L’immortelle

    Tu croîs dans ma Provence, ô divine Immortelle. L’hiver, sur les coteaux que le flot bleu dentèle, On abrite tes plants comme on cache un trésor ; Tes tiges en avril jaillissent sur la touffe, […] Plus