Dernières histoires

  • L’homme de désir

    Les merveilles du Seigneur semblent jetées sans ordre et sans dessein dans le champ de l’immensité. Elles brillent éparses comme ces fleurs innombrables dont le printemps émaille nos prairies. Ne cherchons pas un plan plus régulier pour les décrire. Principe des êtres, tous tiennent à toi. C’est leur liaison secrète avec […]

  • La vague

    Où allez-vous, vague profonde ? Visage vert, œil de corail Aveugle fou que l’infini assaille. – Que traînez-vous sur votre épaule ? Un bateau cimetière, un silence Le corps cuivré d’un poisson mort. – Que chantez-vous, belle lumière ? Livre nouveau du Dieu Neptune Écriture du vent qui attend une voile. […]

  • Misère de l’homme du monde

    Venir à la clarté sans force et sans adresse, Et n’ayant fait longtemps que dormir et manger, Souffrir mille rigueurs d’un secours étranger Pour quitter l’ignorance en quittant la faiblesse : Après, servir longtemps une ingrate Maîtresse Qu’on ne peut acquérir, qu’on ne peut obliger ; Ou qui d’un naturel inconstant […]

  • Au Pierrot de Willette

    Cher Pierrot, qui d’un clin d’oeil Me montre tout ce qui m’aime, J’aime ta joie, et ton deuil Même! Je t’aime, de froid transi Et terrassé par le jeûne, Et tremblant d’amour, et si Jeune! J’aime ton regard de feu, Ta bravoure et ton coeur mâle, Bien que tu sembles un […]

  • Contemplation

    Attendrissant, ce blond, lumineuse auréole de mèches douces et folles te caressant le front. Si émouvant, ce bleu où baigne ton regard. Ne te ferai d’aveu. Car me taire est ma part. Et troublant, cet ourlet au contour de tes lèvres où mon regard en fièvre s’attarde, triste et muet. Meurtrissants, […]

  • Érato

    Nature, où sont tes Dieux ? Ô prophétique aïeule, Ô chair mystérieuse où tout est contenu, Qui pendant si longtemps as vécu de toi seule Et qui sembles mourir, parle, qu’est devenu Cet âge de vertu que chaque jour efface, Où le sourire humain rayonnait sur ta face ? Où s’est […]

  • Cigare

    Dans l’or et la pourpre du soir, Après une lointaine course, Paresseusement vint s’asseoir Le beau Serge auprès d’une source. N’étant nullement du vieux jeu, Comme un homme qui se respecte, Il intimidait le ciel bleu Par son élégance correcte. Ses yeux, comme avivés de khol, Indiquaient une turlutaine Assez tranquille, […]

  • Songe d’hiver

    A sad tale’s best for winter ; I have one of spirits and goblins. Shakspere, Winter’s tale. Act.II, scène I. I Dans nos longs soirs d’hiver, où, chez le bon Armand, Dans notre farniente adorable et charmant On oubliait le monde aride, Vous demandiez pourquoi sur mon front fatigué, Au milieu […]

  • Reste belle

    Que ton feu me dévore ! Plaisir ou bien effroi, Tout me ravit ; j’adore Tout ce qui vient de toi, Et la joie ou les larmes, Tout a les mêmes charmes. Ta voix qui se courrouce, Quand j’en étais sevré, Pourtant semble plus douce A mon cœur enivré Que les […]

  • Le Sanglier

    C’était auprès d’un lac sinistre, à l’eau dormante, Enfermé dans un pli du grand mont Érymanthe, Et l’antre paraissait gémir, et, tout béant, S’ouvrait, comme une gueule affreuse du néant. Des vapeurs en sortaient, ainsi que d’un Averne. Immobile, et penché pour voir dans la caverne, Hercule regarda le sanglier hideux. […]

  • A Madame Léon Daudet

    le jour de son mariage Madame, en vous voyant, vous et votre mari, Couple à qui nuls charmants espoirs ne sont rebelles Et qui semblez marcher sur un sentier fleuri, Comme on devine bien que vos mères sont belles! Comme pour enchanter le ciel oriental, Vos songes sont venus par la […]