Les Plus Lus

  • Hot Popular

    La nuit n’est jamais complète

    La nuit n’est jamais complète. Il y a toujours, puisque je le dis, Puisque je l’affirme, Au bout du chagrin Une fenêtre ouverte, une fenêtre éclairée Il y a toujours un rêve qui veille, Désir à combler, Faim à satisfaire, Un cœur généreux, Une main tendue, une main ouverte, Des yeux attentifs, Une vie, la […] Plus

    Lire la suite

  • Liberté

    Analyse du Poème ‘Liberté’ de Paul Eluard Le poème Liberté a été écrit et publié en 1942 par Paul Eluard alors qu’il était actif dans la résistance française. Le titre original du poème était surtout ‘Une seule pensée’ et le texte était initialement destiné à la femme que le poète aimait (Nusch) jusqu’à ce qu’il […] Plus

    Lire la suite

  • La Tête Contre les Murs

    Ils n’étaient que quelques-uns Sur toute la terre Chacun se croyait seul Ils chantaient ils avaient raison De chanter Mais ils chantaient comme on saccage Comme on se tue Nuit humide râpée Allons-nous te supporter Plus longtemps N’allons-nous pas secouer Ton évidence de cloaque Nous n’attendrons pas un matin Fait sur mesure Nous voulions voir […] Plus

    Lire la suite

  • Gabriel Péri

    Un homme est mort qui n’avait pour défense Que ses bras ouverts à la vie Un homme est mort qui n’avait d’autre route Que celle où l’on hait les fusils Un homme est mort qui continue la lutte Contre la mort contre l’oubli Car tout ce qu’il voulait Nous le voulions aussi Nous le voulons […] Plus

    Lire la suite

  • A Peine Défigurée

    Adieu tristesse Bonjour tristesse Tu es inscrite dans les lignes du plafond Tu es inscrite dans les yeux que j’aime Tu n’es pas tout à fait la misère Car les lèvres les plus pauvres te dénoncent Par un sourire Bonjour tristesse Amour des corps aimables Puissance de l’amour Dont l’amabilité surgit Comme un monstre sans […] Plus

    Lire la suite

  • Critique de la Poésie

    C’est entendu je hais le règne des bourgeois Le règne des flics et des prêtres Mais je hais plus encore l’homme qui ne le hait pas Comme moi De toutes ses forces. Je crache à la face de l’homme plus petit que nature Qui à tous mes poèmes ne préfère pas cette Critique de la […] Plus

    Lire la suite

  • La Saison des Amours

    Par le chemin des côtes Dans l’ombre à trois pans d’un sommeil agité Je viens à toi la double la multiple A toi semblable à l’ère des deltas. Ta tête est plus petite que la mienne La mer voisine règne avec le printemps Sur les étés de tes formes fragiles Et voici qu’on y brûle […] Plus

    Lire la suite

  • Le Baiser

    Un coq à la porte de l’aube Un coq battant de cloche Brise le temps nocturne sur des galets de promptitude Un lancer de ramages Entre deux transparences inégales On ne va pas si tôt lever la tête Vers la lumière qui s’assemble Mais la baisser Sur une bouche plus vorace qu’une murène Sur une […] Plus

    Lire la suite

  • Le Droit le Devoir de Vivre

    Il n’y aurait rien Pas un insecte bourdonnant Pas une feuille frissonnante Pas un animal léchant ou hurlant Rien de chaud rien de fleuri Rien de givré rien de brillant rien d’odorant Pas une ombre léchée par la fleur de l’été Pas un arbre portant des fourrures de neige Pas une joue fardée par un […] Plus

    Lire la suite

  • Facile

    Tu te lèves l’eau se déplie Tu te couches l’eau s’épanouit Tu es l’eau détournée de SCS abîmes Tu es la terre qui prend racine Et sur laquelle tout s’établit Tu fais des bulles de silence dans le désert des bruits Tu chantes des hymnes nocturnes sur les cordes de l’arc-en-ciel Tu es partout tu […] Plus

    Lire la suite

  • Belle et Ressemblante

    Un visage à la fin du jour Un berceau dans les feuilles mortes du jour Un bouquet de pluie nue Tout soleil caché Toute source des sources au fond de l’eau Tout miroir des miroirs brisé Un visage dans les balances du silence Un caillou parmi d’autres cailloux Pour les frondes des dernières lueurs du […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.