La Facilite en Personne

Ta douceur tes défaites ta fierté de velours
La géographie légendaire de tes regards de tes caresses
L’orgue des contagions
Des mélanges de l’œil et des mains
De la neige et des herbes
Du printemps et des herbes
Des mouvements secrets de la mer sous la pluie
Du silence et de ta candeur magnétique
Du vent qui prend le goût de la jeunesse
Et des baisers donnés de loin
Du vent qui te donne la main sous tes habits.

Paul Eluard

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments