Immense et rouge

Immense et rouge

Au-dessus du
Grand
Palais

Le soleil d’hiver apparaît

Et disparait

Comme lui mon cœur va disparaître

Et tout mon sang va s’en aller

S’en aller à ta recherche

Mon amour

Ma beauté

Et te trouver

Là où tu es.

Notez

Voter pour ce poème!

AVIS, CRITIQUES ET ANALYSES

LAISSER VOS CRITIQUES, ANALYSES ET AVIS
  1. Immense et rouge : c’est un poème très bref, mais d’une grande efficacité dans la correspondance toute romantique entre le coucher du soleil et la fin d’un amour. Mais la partie finale nous indique que cet amour probablement ne mourra pas : celui qui parle va à la recherche de la beauté, de cet amour. Réel ou imaginaire ? peu importe ! le poète réussit à nous communiquer son état d’âme, ses sentiments, avec peu de moyens linguistiques.

Laisser un commentaire

Loading…

0

Commentaires

0 commentaires

Les trois hymnes primitifs

Intérieur