Dernières histoires

  • Demain

    Demain   Nous aurons dans nos mains une fête, Dans chacun de nos pas une route, Les bras chargés d’œillets de poète, Pour nos défunts regrets, nos vieux doutes.   Seront hommes des bois, hommes chênes, Gardant notre feuillage à l’automne. Nos rires et nos chansons gorges pleines, Repris avec le […]

  • Dithyrambe sur la Fête Républicaine du 10 Août

    Liberté ! Liberté ! Reconnaissez le Peuple et sur sa majesté, Profanes, abaissez un œil épouvanté ! Soleil ! verse à flots d’or une clarté nouvelle. D’un azur enflammé que l’éther étincelle ! Jette un regard d’amour sur ce jour fortuné ! D’un spectacle sacré la pompe solennelle Doit retenir ton […]

  • A Harouth Costtandian

    J’ai tué la petite bête noire qui chantait comme un grelot Je suis voué à la réprobation J’ai supprimé la Vie D’un coup de talon j’ai brisé une espérance de mille années J’ai accompli ce crime sans rien savoir de la lumière Il ne reste qu’une aile brillante sur ma chaussure […]

  • Tour Eiffel

    Tour Eiffel, grandis, monte encore Dans la lumière et dans l’aurore, Dans les éthers silencieux. Née entre les pieds noirs d’Hécate, Monte, grande fleur délicate, Mets ton front dans les sombres cieux. Car un génie au coeur de flamme Fouille la terre jusqu’à l’âme Et jusqu’aux portes de l’enfer, Et pour […]

  • Songe d’hiver

    A sad tale’s best for winter ; I have one of spirits and goblins. Shakspere, Winter’s tale. Act.II, scène I. I Dans nos longs soirs d’hiver, où, chez le bon Armand, Dans notre farniente adorable et charmant On oubliait le monde aride, Vous demandiez pourquoi sur mon front fatigué, Au milieu […]

  • Ceux qui meurent et Ceux qui combattent – IV. Une Nuit blanche

    La ville, mer immense, avec ses bruits sans nombre, A sur les flots du jour replié ses flots d’ombre, Et la Nuit secouant son front plein de parfums, Inonde le ciel pur de ses longs cheveux bruns. Moi, pensif, accoudé sur la table, j’écoute Cette haleine du soir que je recueille […]

  • A la Jeunesse

    Prologue pour « La Vie de Bohème » au Théâtre de l’Odéon Mesdames et messieurs, nous vous donnons La Vie De Bohème, une pièce où le rire et les pleurs Se mêlent, comme aux champs, où notre âme est ravie, Les larmes du matin brillent parmi les fleurs. Pour dire ce […]

  • Flirt

    Paris, d’espérance allaité, En attendant les myrtes Et les rouges fleurs de l’été, Il est bon que tu flirtes! Flirte en disant des mots confus Avec de molles poses, Sous tes arbres verts et touffus, Sous tes étoffes roses. Le Flirt vient pour nous embraser, Quoi qu’il dise ou qu’il fasse. […]

  • Avec l’herbe

    A Berthold Mahn Ah ! que je vous regarde avec des yeux fervents, Arbres grandis ici et là sans contrainte, Mes frères qu’on n’a pas comptés et mis en rangs Et qui mêlez doucement vos bras et vos têtes ! Que je ne te force pas à tomber avant l’heure, Petite […]

  • Que ferai-je, Morel ? Dis-moi, si tu l’entends

    Que feraije, Morel ? Dismoi, si tu l’entends, Feraije encore ici plus longue demeurance, Ou si j’irai revoir les campagnes de France, Quand les neiges fondront au soleil du printemps ? Si je demeure ici, hélas, je perds mon temps A me repaître en vain d’une longue espérance : Et si […]

  • Voyant l’ambition, l’envie, et l’avarice

    Voyant l’ambition, l’envie, et l’avarice, La rancune, l’orgueil, le désir aveuglé, Dont cet âge de fer de vices tout rouillé A violé l’honneur de l’antique justice : Voyant d’une autre part la fraude, la malice, Le procès immortel, le droit mal conseillé : Et voyant au milieu du vice déréglé Cette […]

  • À Madame Caroline Angebert

    Chanter, mais dans le soir sonore Et pour ses amis seulement, Fuir le bruit qui nous déshonore Et le vil applaudissement ; Brûler, mais conserver sa flamme Pour le seul but essentiel, Être cette espérance, une âme Qui chaque jour s’emplit de ciel ; Avec une pensée insigne Qui vous berce […]