Poésie, poètes, ressources et plus

  • Danse macabre

    À Ernest Christophe.

    Fière, autant qu’un vivant, de sa noble stature,
    Avec son gros bouquet, son mouchoir et ses gants,
    Elle a la nonchalance et la désinvolture
    D’une coquette maigre aux airs extravagants.

    Vit-on jamais au bal une taille plus mince ?
    Sa robe exagérée, en sa royale

    Continuer la lecture
    Danse macabre
    Notez ce poème
  • Tristesse d’Olympio

    Les champs n’étaient point noirs, les cieux n’étaient pas mornes.
    Non, le jour rayonnait dans un azur sans bornes
    Sur la terre étendu,
    L’air était plein d’encens et les prés de verdures
    Quand il revit ces lieux où par tant de blessures
    Son cœur s’est répandu !

    L’automne

    Continuer la lecture
    Tristesse d’Olympio
    Notez ce poème
  • Le feu du ciel

    24. Alors le Seigneur fit descendre du ciel sur
    Sodome et sur Gomorrhe une pluie de soufre et de feu.

    25. Et il perdit ces villes avec tous leurs habitant,
    Tout le pays à l’entour avec ceux qui l’habitaient,
    Et tout ce qui avait quelque verdeur sur la terre.

    Genèse.

    I.

    La voyez-vous passer,

    Continuer la lecture
    Le feu du ciel
    Notez ce poème
  • Le château de Bothwell

    Dans les tours de Bothwell, prisonnier autrefois,
    Plus d’un brave oubliait (tant cette Clyde est belle !)
    De pleurer son malheur et sa cause fidèle.
    Moi-même, en d’autres temps, je vins là ; — Je vous vois

    Dans ma pensée encor, flots courants, sous vos bois !
    Mais, quoique revenu

    Continuer la lecture
    Le château de Bothwell
    Notez ce poème
  • Je hais plus que la mort un jeune casanier

    Sonnet XXIX.

    Je hais plus que la mort un jeune casanier,
    Qui ne sort jamais hors, sinon aux jours de fête,
    Et craignant plus le jour qu’une sauvage bête,
    Se fait en sa maison lui-même prisonnier.

    Mais je ne puis aimer un vieillard voyager,
    Qui court deçà delà, et jamais ne s’arrête,

    Continuer la lecture
    Je hais plus que la mort un jeune casanier
    Notez ce poème