Les Plus Lus

  • Mathématiques

    Quarante enfants dans une salle, Un tableau noir et son triangle, Un grand cercle hésitant et sourd Son centre bat comme un tambour. Des lettres sans mots ni patrie Dans une attente endolorie. Le parapet dur d’un trapèze, Une voix s’élève et s’apaise Et le problème furieux Se tortille et se mord la queue. La […] Plus

    Lire la suite

  • Le temps des noyaux

    Soyez prévenus vieillards soyez prévenus chefs de famille le temps où vous donniez vos fils à la patrie comme on donne du pain aux pigeons ce temps-là ne reviendra plus prenez-en votre parti c’est fini le temps des cerises ne reviendra plus et le temps des noyaux non plus inutile de gémir allez plutôt dormir […] Plus

    Lire la suite

  • La Frégate La Sérieuse

    I Qu’elle était belle, ma Frégate, Lorsqu’elle voguait dans le vent ! Elle avait, au soleil levant, Toutes les couleurs de l’agate ; Ses voiles luisaient le matin Comme des ballons de satin ; Sa quille mince, longue et plate, Portait deux bandes d’écarlate Sur vingtquatre canons cachés ; Ses mâts, en arrière penchés, Paraissaient […] Plus

    Lire la suite

  • Les Poètes

    SHAKESPEARE. À lui la baguette magique Le pouvoir de tout enchaîner ; Il riva la Nature aux plis de sa tunique, Et la Création a su le couronner. MILTON. Son esprit était un pactole Dont les flots roulaient de l’or pur, Un temple à la vertu dont la vaste coupole Se perdait dans les cieux […] Plus

    Lire la suite

  • L’exilé

    « Oui, je le sais, voilà des fleurs, Des vallons, des ruisseaux, des prés et des feuillages ; Mais une onde plus pure et de plus verts ombrages Enchantent ma pensée, et me coûtent des pleurs ! Oui, je le vois, ces frais zéphyrs Caresssent en jouant les naïves bergères ; Mais d’un zéphyr plus […] Plus

    Lire la suite

  • L’amour de la Patrie

    L’amour de la Patrie est le premier amour Et le dernier amour après l’amour de Dieu. C’est un feu qui s’allume alors que luit le jour Où notre regard luit comme un céleste feu ; C’est le jour baptismal aux paupières divines De l’enfant, la rumeur de l’aurore aux oreilles Frais écloses, c’est l’air emplissant […] Plus

    Lire la suite

  • Le désir

    Celuy n’est pas heureux qui n’a ce qu’il desire, Mais bien-heureux celuy qui ne desire pas Ce qu’il n’a point : l’un sert de gracieux appas Pour le contentement, et l’autre est un martyre. Desirer est tourment qui bruslant nous altere Et met en passion ; donc ne desirer rien Hors de nostre pouvoir, vivre […] Plus

    Lire la suite

  • Définir l’humour

    (Réponse à une enquête) Louable entreprise définir tout est là et le reste avec Il faut savoir à quoi s’en tenir Et il est grand temps que les entrepreneurs de définitions mettent l’humour au pied du mur c’est-à-dire à sa place là où on remet le maçon Depuis trop longtemps on prenait trop souvent l’humour […] Plus

    Lire la suite

  • L’étranger

    – Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis ? Ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère ? – Je n’ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère. – Tes amis ? – Vous vous servez là d’une parole dont le sens m’est resté jusqu’à ce jour inconnu. – Ta patrie ? – […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.