En Vase Clos

Tout il nous faut ramener tout

A ce moment de compagnie mêlée Évidée par les murs protecteurs
Dans ce globe
d’herbes tiraillées
Par des oiseaux d’orgie
Si prétentieusement inspirés des rayures
De cette fausse prison
Que fait la blonde assise
Voiles bisées à bloc
Pour réduire les nombres
Extrême marche
Ce ne sera pourtant pas pour aujourd’hui
File le plomb galère
La faible cloche des poisons
Ne parvient pas jusqu’ici
Ici l’on ferme ses yeux sur l’homme et sur la femme
Venez tailler le bois de rose de la nuit
Et lui sculpter des fleurs faciles
Toutes à l’image d’un désir
Ce que vous avez de bon de mieux de délectable

C’est juste nous voulons le cacher des étoiles.

Paul Eluard

Voter pour ce poème!

Paul Eluard Apprenti Poète

Par Paul Eluard

Paul Éluard, nom de plume d'Eugène Grindel, né à Saint-Denis le 14 décembre 1895 et mort à Charenton-le-Pont le 18 novembre 1952, est un poète français. En 1916, il choisit le nom de Paul Éluard, patronyme emprunté à sa grand-mère maternelle, Félicie.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Les poèmes sont des échappatoires vers d'autres mondes. Ouvrez une porte, comme le faisait Saint-Exupéry, et entrez.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

Jade faux

Tenir Bon