Les Plus Lus

  • Tristesse d’Olympio

    Les champs n’étaient point noirs, les cieux n’étaient pas mornes. Non, le jour rayonnait dans un azur sans bornes Sur la terre étendu, L’air était plein d’encens et les prés de verdures Quand il revit ces lieux où par tant de blessures Son cœur s’est répandu ! L’automne souriait ; les coteaux vers la plaine […] Plus

    Lire la suite

  • Vogue

    Au loin …la mer du nord Adossée au littoral la foule défile dans un flot bruyant, entre remous et repos. Sous le soleil renaissent les sourires. Sur la digue, se brisent les souvenirs, rêves apaisants bercés par l’écume vibrante. Chahuté par le vent, Le temps n’est plus alors rien Figé en une saison dont le […] Plus

    Lire la suite

  • Poème au temps qui passe

    Déjà s’en sont allées les saisons, les années, Déjà ont disparu les semaines les mois, Déjà se sont enfuies les heures surannées, Déjà sont confondus hier et autrefois. Déjà s’est envolée l’insouciante jeunesse, Déjà sont oubliés les erreurs, les conflits, Déjà sont adoucies les anciennes tristesses, Déjà sont consolés les peines les soucis. Déjà passe […] Plus

    Lire la suite

  • Sagesse

    À MADEMOISELLE LOUISE B. I. – Ainsi donc rien de grand, rien de saint, rien de pur, Rien qui soit digne, ô ciel ! de ton regret d’azur ! Rien qui puisse anoblir le vil siècle où nous sommes, Ne sortira du cœur de l’homme enfant des hommes ! Homme ! esprit enfoui sous les […] Plus

    Lire la suite

  • Les faux beaux jours…

    Les faux beaux jours ont lui tout le jour, ma pauvre âme, Et les voici vibrer aux cuivres du couchant. Ferme les yeux, pauvre âme, et rentre surlechamp : Une tentation des pires. Fuis l’infâme. Ils ont lui tout le jour en longs grêlons de flamme, Battant toute vendange aux collines, couchant Toute moisson de […] Plus

    Lire la suite

  • Lanterne magique de picasso

    Tous les yeux d’une femme joués sur le même tableau Les traits de l’être aimé traqué par le destin sous la fleur immobile d’un sordide papier peint L’herbe blanche du meurtre dans une forêt de chaises Un mendiant de carton éventré sur une table de marbre Les cendres d’un cigare sur le quai d’une gare […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.