Les Plus Lus

  • L’éternelle chanson

    Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille, Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs, Au mois de mai, dans le jardin qui s’ensoleille, Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants. Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête, Nous nous croirons encore de jeunes amoureux, Et je te sourirai tout en branlant […] Plus

    Lire la suite

  • Calendrier

    Janvier nous prive de feuillage ; Février fait glisser nos pas ; Mars a des cheveux de nuage, Avril, des cheveux de lilas ; Mai permet les robes champêtres ; Juin ressuscite les rosiers ; Juillet met l’échelle aux fenêtres, Août, l’échelle aux cerisiers. Septembre, qui divague un peu, Pour danser sur du raisin bleu […] Plus

    Lire la suite

  • La ronde des mois

    Janvier prend la neige pour châle ; Février fait glisser nos pas ; Mars de ses doigts de soleil pâle, Jette des grêlons aux lilas. Avril s’accroche aux branches vertes ; Mai travaille aux chapeaux fleuris ; Juin fait pencher la rose ouverte prés du beau foin qui craque et rit. Juillet met les œufs […] Plus

    Lire la suite

  • Bonne année

    Bonne année à toutes les choses: Au monde! A la mer! Aux forêts! Bonne année à toutes les roses Que l’hiver prépare en secret Bonne année à tous ceux qui s’aiment Et qui m’entendent ici bas… Et bonne année aussi quand même A tous ceux qui ne s’aiment pas! Ajouter aux favoris 0 Plus

    Lire la suite

  • Les canards

    Ils vont, les petits canards, Tout au bord de la rivière, Comme de bons campagnards. Barboteurs et frétillards, Heureux de troubler l’eau claire, Ils vont, les petits canards. Ils semblent un peu jobards, Mais ils sont à leur affaire Comme de bons campagnards Dans l’eau pleine de têtards, Où tremble une herbe légère, Ils vont, […] Plus

    Lire la suite

  • Rêve de Noël

    Ainsi qu’ils le font chaque année, En papillotes, les pieds nus, Devant la grande cheminée Les petits enfants sont venus. Tremblants dans leur longue chemise, Ils sont là… Car le vieux Noël, Habillé de neige qui frise, A minuit descendra du ciel. Quittant la guirlande des anges, Le Jésus de cire et les Rois, Transportant […] Plus

    Lire la suite

  • Un cœur et une chaumière

    Que faut-il pour être heureux ? Un cœur et une chaumière. C’est ce que l’on fait de mieux Dans les rêves de la terre. Les châteaux sont trop nombreux Où l’on n’a que la misère ; Que faut-il pour être heureux ? Un cœur et une chaumière. Les mots sont plus amoureux Quand le mur […] Plus

    Lire la suite

  • Le dernier rendez-vous ou L’éternelle chanson

    Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille, Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs, Au mois de mai, dans le jardin qui s’ensoleille, Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants. Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête, Nous nous croirons encore de jeunes amoureux, Et je te sourirai tout en branlant […] Plus

    Lire la suite

  • Le Martin-Pêcheur

    Du temps que, sur les eaux, toutes choses vivantes Vivaient dans l’Arche de Noé : Les femmes, les bergers, les animaux, les plantes, On eut besoin d’un messager ; D’un messager discret, aventureux et sage, Qui puisse voler et monter Plus haut que l’horizon, la brise et le nuage, Jusqu’au Seigneur d’éternité. L’Aigle se proposa […] Plus

    Lire la suite

  • Voyage en Espagne

    Beauté divine des nuages… Ah ! comment dire la couleur De ce miraculeux voyage Qui mêla mon cœur à ton cœur ! C’était rose, royal, champêtre, Éternel, – et même enfantin. C’était ce que le soir, peut-être, Pense en regardant le matin. Sous tant de clarté, le cœur doute ; La joie est une angoisse […] Plus

    Lire la suite

  • Éternelle chanson

    Éternelle chanson ! Printemps ! Pâleur suprême ! Jardin sur un buisson ! Nuit sur un chrysanthème ! Fleur ! Étoile ! Pinson ! Et le don de soi-même… Éternelle chanson ! Plaisir ! Chagrin suprême ! Strophe au double frisson Qui fait, dans l’air extrême, Rimer à l’unisson : Je t’aime avec Je t’aime… […] Plus

    Lire la suite

  • Le pinson

    À qui parle-t-il, le pinson, Lorsqu’il dit : « Vite… vite… vite… » À la journée ? à la saison ? Au cœur d’or de la marguerite ? Veut-il dire qu’on a raison De prendre l’instant qui palpite ? À qui parle-t-il, le pinson, Lorsqu’il dit : « Vite… vite… vite… » Est-ce la mort […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.