Épitaphe d’une vieille femme

Quatre lustres et trois printemps
Ont rempli ma triste carrière.
J’ai vu mourir ma tendre mère ;
J’ai vu mourir mes deux enfants ;
Hélas ! J’ai vécu bien longtemps.

Voter pour ce poème!

Victoire Babois Apprenti Poète

Par Victoire Babois

Marguerite Victoire Babois, née le 6 octobre 1760 à Versailles et décédée le 18 mars 1839 à Paris, est une femme de lettres française, auteure d'élégies et autres poésies qui ont placé son nom au premier rang des poètes élégiaques français.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Votre plume est la magie de notre communauté. Partagez vos enchantements.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

En lui envoyant mon portrait

Ismène