Les Plus Lus

  • Frontières

    Qui a promis la terre promise ? Dieu avait plus d’un slogan dans son sac à prophéties, et plus d’un rêve de sang en lieu de lait et de miel. C’est une malédiction moderne qui a imposé des bornes et des barrières aux horizons nomades, aux horizons que les caravanes empruntaient à leur guise, à […] Plus

    Lire la suite

  • Douces heures de delhi

    Sur la terrasse de Momin dans le crépuscule On laisse aller le temps sur des sons de synthé. On n’attend ni le soir ni la nuit, juste un thé Pour rester à l’abri d’une ombre qui bascule. L’Histoire qui nous visice au hasard nous distrait À peine de calmes distractions plus suaves Qu’un soupir de […] Plus

    Lire la suite

  • En état de nature

    Dans la vallée de Gogulcar les norias Tournent à l’antique avec un bouvier et des bœufs. Virgile tout attendri contemple ce tableau, Sourit au temps qui dure et reprend son scooter… Il vient de loin en loin voir un peu s’il y a Du bonheur en campagne ou de l’aigreur chez ceux Qui restent dans […] Plus

    Lire la suite

  • L’arbre-sec

    Passée cette ombre petite et pauvre l’horizon prenait couleur d’hérésie — un dos de dragon le tranchant d’une épée empoisonnée un souffle abstrait dans la poussière du ciel, ce n’était plus un refuge mais une chimère noire une bague de néant qu’un cavalier d’apocalypse avait tenue entre ses dents pour la fée folle des sables. […] Plus

    Lire la suite

  • élégie

    Pour quel soleil, Stéphane, pour quelle blessure muette? Le monde a mis sa peau de chacal, il fait froid jusqu’au fond des os, le sang n’est plus qu’un battement de cendre. Dans nos mains, des images de sable, des épées de larmes. Tu es si beau que le dernier ange t’a légué sa grâce et […] Plus

    Lire la suite

  • Urgence

    Du temps a passé sur les braises et les On a remis les dieux aux calendes sans penser qu’ils n’étaient que flambeaux pour irriter le vide. Mortelle éternité on dirait qu’il manque des statues et des temples où jeter les fleurs coupées, on dirait qu’il manque une peur. Où aller? Désir violent et douloureux de […] Plus

    Lire la suite

  • Le messager

    Qui veut avoir vue sur la vision met son œil dans sa poche Hors du champ lumineux des êtres et des choses rien ne demeure, et le temps réinvente ses ruines La présence unit le doute au songe L’amour est là sur le ciel de nos corps Spectre d’une mémoire à venir, est-ce une buée […] Plus

    Lire la suite

  • Les mains d’arthur rimbaud

    Dans l’île de Chypre au sommet du mont Troodos une plaque commémorative clouée sur le palais d’été du gouverneur britannique : ARTHUR RIMBAUD POÈTE ET GÉNIE FRANÇAIS AU MÉPRIS DE SA RENOMMÉE CONTRIBUA DE SES PROPRES MAINS À LA CONSTRUCTION DE CETTE MAISON MDCCCLXXXI J’ai souvent rêvé sur cet hommage révoltant : bâtir une maison […] Plus

    Lire la suite

  • épitaphe

    Passant, il ne s’est rien passé : ne t’arrête pas. Les stèles, les mausolées et les temples célèbrent de tristes songes. De mon corps sans vie est né un feu de joie. Ajouter aux favoris 0 Plus

    Lire la suite

  • Piano bar

    Il reste trop de pays inconnus auxquels nos songes ne songent plus, le soir passe dans un brouillard de cigarette et sous les doigts filent les accords des temps soudain désaccordés la fille qui vient la fille qui va le cœur en battement de porte le jour qui vient le jour qui va pour le […] Plus

    Lire la suite

  • Fado

    Il avait tatoué sur son cœur le nom intraduisible d’une femme de néant : , Nada, ma nuit de rien Nada, mon ombre fauve Nada pour le rire et le non Il psalmodiait avec ivresse ce mantra de carbone en souvenir de l’or Nada, ô ma sultane Nada, ma déchirure Nada pour la fin des […] Plus

    Lire la suite

Charger plus
Toutes nos félicitations. Vous avez atteint la fin de l'internet.