Les Plus Lus

  • Caprice blanc

    L’hiver, de son pinceau givré, barbouille aux vitres Des pastels de jardins de roses en glaçons. Le froid pique de vif et relègue aux maisons Milady, canaris et les jockos bélîtres. Mais la petite Miss […] Plus

  • Le vaisseau d’or

    Ce fut un grand Vaisseau taillé dans l’or massif: Ses mâts touchaient l’azur, sur des mers inconnues; La Cyprine d’amour, cheveux épars, chairs nues S’étalait à sa proue, au soleil excessif. Mais il vint une […] Plus

  • Ténèbres

    La tristesse a jeté sur mon coeur ses longs voiles Et les croassements de ses corbeaux latents ; Et je rêve toujours au vaisseau des vingt ans, Depuis qu’il a sombré dans la mer des […] Plus

  • Vieux piano

    L’âme ne frémit plus chez ce vieil instrument ; Son couvercle baissé lui donne un aspect sombre ; Relégué du salon, il sommeille dans l’ombre Ce misanthrope aigri de son isolement. Je me souviens encor […] Plus

  • Nuit d’été

    Le violon, d’un chant très profond de tristesse, Remplit la douce nuit, se mêle aux sons des cors, Les sylphes vont pleurant comme une âme en détresse, Et les coeurs des arbres ont des plaintes […] Plus

  • Sainte-Cécile

    La belle Sainte au fond des cieux Mène l’orchestre archangélique, Dans la lointaine basilique Dont la splendeur hante mes yeux. Depuis que la Vierge biblique Lui légua ce poste pieux, La belle Sainte au fond […] Plus

  • Roses d’octobre

    Pour ne pas voir choir les roses d’automne, Cloître ton coeur mort en mon coeur tué. Vers des soirs souffrants mon deuil s’est rué, Parallèlement au mois monotone. Le carmin tardif et joyeux détonne Sur […] Plus

  • Amour immaculé

    Je sais en une église un vitrail merveilleux Où quelque artiste illustre, inspiré des archanges, A peint d’une façon mystique, en robe à franges, Le front nimbé d’un astre, une Sainte aux yeux bleus. Le […] Plus

  • Charles Baudelaire

    Maître, il est beau ton Vers ; ciseleur sans pareil, Tu nous charmes toujours par ta grâce nouvelle, Parnassien enchanteur du pays du soleil, Notre langue frémit sous ta lyre si belle. Les Classiques sont […] Plus

  • Ma mère

    Quelquefois sur ma tête elle met ses mains pures, Blanches, ainsi que des frissons blancs de guipures. Elle me baise au front, me parle tendrement, D’une voix au son d’or mélancoliquement. Elle a les yeux […] Plus

  • Rythmes du soir

    Voici que le dahlia, la tulipe et les roses Parmi les lourds bassins, les bronzes et les marbres Des grands parcs où l’Amour folâtre sous les arbres Chantent dans les soirs bleus ; monotones et […] Plus