Les Plus Lus

  • Nomades

    Loin de la damnation Sous nos tentes de fortune Nous partageons avec le silence Un pain de silice Et une jatte de lait Joyaux Dans l’infini des sables Sertis Nos mémoires Jonchées d’étoiles Vous parlent de la nuit Qui vêt les corps purs De tout compromis Là-bas sont les dunes Remparts de notre patrie Qu’un […] Plus

    Lire la suite

  • Fragments de cauchemar

    Le Temps s’écoule Par la bouche des morts Il y a des morsures Dans la fosse aux loups Au coin d’une rue Un visage d’enfant Triste Assombrit le ciel La chaîne du chien Et celle de l’Homme Proviennent De la même fabrique J’ai vu des cachots Vides à l’aube Où une ombre Avait peur De […] Plus

    Lire la suite

  • Ma langue n’a pas de couleur

    Ma langue n’a pas de couleur Elle est née avec le vent Déposée par le jusant Loin de l’éveil Et du sourire Des absents Le globe tourne Dans l’oeil pervers Des tyrans Ma langue n’a pas de couleur Paria de l’immonde palette Où gît le tableau futur Des mots Mis à feu et à sang […] Plus

    Lire la suite

  • Etranger

    Je suis l’oiseau incertain Encagé dans l’errance Et mon corps Embaumé de nuit S’abreuve à vos soleils Dormant à présent Les vols de syllabes furtives Traversent Mes pupilles dilatées Je me débats Au fond du rêve Parole Poussière d’or Cherchant en vain Dans la symphonie Des douleurs Le ton Que seule l’identité Peut donner Du […] Plus

    Lire la suite

  • Eternité

    Un peu de nos morts Vit en nous Un peu de leur or Luit en nous Ce sont nos étoiles Dans la nuit du corps Ce sont nos voiles Dans l’ennui des ports La ressemblance Nous lie aux ancêtres étrange alliance Du Temps et de l’être Ajouter aux favoris 0 Plus

    Lire la suite

  • Bannis

    Expulsés Par le Temps De la nuit duveteuse Et nourricière Où connaître l’origine était Un jeu d’enfant Nous avons grandi Séparés De nos mères Et de ce désastre Avons demandé réparation à l’art et à la science Qui sans relâche Interrogent Le commencement Pour nier la fin Lovée en nous étrange venin Ajouter aux favoris […] Plus

    Lire la suite

  • Spectateur

    Je contemple le vert clapotis De tes yeux Qui changent de ton Au gré de ton désir Tu es étendue Sur les draps froissés De la marée qui descend Ton corps dénoué N’a rien d’indécent Ton corps Algue lumineuse Où tous mes rêves amers Se défont. Ajouter aux favoris 0 Plus

    Lire la suite