Spectateur

Je contemple le vert clapotis
De tes yeux
Qui changent de ton
Au gré de ton désir
Tu es étendue
Sur les draps froissés
De la marée qui descend
Ton corps dénoué
N’a rien d’indécent
Ton corps
Algue lumineuse
Où tous mes rêves amers
Se défont.

Voter pour ce poème!

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

S’abonner
Notifier de
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments