Etranger

Je suis l’oiseau incertain
Encagé dans l’errance
Et mon corps
Embaumé de nuit
S’abreuve à vos soleils
Dormant à présent
Les vols de syllabes furtives
Traversent
Mes pupilles dilatées
Je me débats
Au fond du rêve
Parole
Poussière d’or
Cherchant en vain
Dans la symphonie
Des douleurs
Le ton
Que seule l’identité
Peut donner
Du puits émerge
La langue nue
Et un voleur inconscient
Retient
Dans ses serres
Quelques vêtements dérisoires
Tâchés
De mystère.

Voter pour ce poème!

Avatar Apprenti Poète

Par Kamal Zerdoumi

Né au cours de l’été 1953 à Casablanca, Kamal Zerdoumi, de père algérien, avocat, et de mère juive sépharade, mère au foyer, entreprend, en 1973, des études de lettres modernes à l’université de Lille 3.

Ce poème vous a-t-il touché ? Partagez votre avis, critique ou analyse !

Chaque commentaire est une page de l'histoire poétique de notre forum. Écrivez votre chapitre, tel un Camus des vers.
S’abonner
Notifier de
Avatar
guest
0 Avis
Inline Feedbacks
View all comments

L’arbre qui voulait voyager

À l’envers