Dernières histoires

  • BofBof

    Salut a l’oiseau

    Je te salue geai d’eau d’un noir de jais que je connus jadis oiseau des fées oiseau de feu oiseau des rues oiseau des portefaix des enfants et des fous Je te salue oiseau marrant oiseau rieur et je m’allume en ton honneur et je me consume en chair et en […]

  • Roulottes russes

    A cinq O’clock déjà debout, Dans la lumière qui délivre Un clown marin a ouvert, La caravane des livres Le jour pince le pli des nuages, La boîte à musique abandonne l’aurore Et le tigre dans sa cage tranquillement s’endort, Une fraise des bois console ses joues L’alligator promène un rêve, […]

  • Tudal

    Quelques lignes sur un programme, c’est tout un programme, aussi vais-je vous raconter la vie d’Antoine Tudal. Enfant, dans une soupente il écrivit « Soupentes » et aujourd’hui les ombres de Braque et de Nicolas de Staël veillent affectueusement sur lui, mais c’est seulement de temps à autre qu’il peut vivre […]

  • Eaux-fortes

    Dans la salle des Pas Perdus, ceux d’André Breton sont restés et le temps, ce qu’on appelle et interpelle le temps, n’a rien à voir ni à entendre là-dehors ou là-dedans. Marcel Jean est surréaliste, peu importe ou exporte depuis quand. Heureux mortels! disait MéFaustiphélès en riant à la barbe de […]

  • Le fil des jours

    La vie de Loris tient encore le bon (si l’on peut dire) bout de ce fil tendu à Paris, du centre à la périphérie. En équilibre libre et sans cesse menacé il a marché, dansé, chanté sur lui, mais c’était un fil barbelé et trop souvent Loris est tombé. Ses dessins […]

  • Définir l’humour

    (Réponse à une enquête) Louable entreprise définir tout est là et le reste avec Il faut savoir à quoi s’en tenir Et il est grand temps que les entrepreneurs de définitions mettent l’humour au pied du mur c’est-à-dire à sa place là où on remet le maçon Depuis trop longtemps on […]

  • Georges

    Georges Ribemont-Dessaignes vient de faire 80 fois le tour du Monde en 365 ou 6 jours Et sans boussole métaphysique Sans radar œcuménique sans machine à déflorer le temps Mais toujours dans le non-sens des aiguilles d’une montre De ses voyages à Charybde de ses naufrages en Scylla il n’a gardé […]

  • Ecorces du temps 1947

    On discute de coups d’état de jeunes reines profanées de sphynx soumis à la question d’inquiétantes razzias nocturnes On parle d’ecorcher le temps pour effacer ses tatouages Se dresse l’inventaire des espèces charnelles La mémoire de sang réinvente l’amour dans la nuit du destin au delta de dentell La bagarre c’est […]

  • Postface à des dessins de topor

    Inutile, donc, de se demander, en regardant les dessins de Topor: mais où va-t-il chercher tout ça! Tous les « menus incidents » arrivant à ses lointains prochains, ses semblables et surtout ses dissemblables, s’il les décrit avec une telle précision, c’est sans nul doute l’humour de Dieu qui l’inspire. C’est […]

  • Lapins

    Les petits Lapins, dans le bois, Folâtrent sur l’herbe arrosée Et, comme nous le vin d’Arbois, Ils boivent la douce rosée. Gris foncé, gris clair, soupe au lait, Ces vagabonds, dont se dégage Comme une odeur de serpolet, Tiennent à peu près ce langage: Nous sommes les petits Lapins, Gens étrangers […]

  • Anniversaire

    Voici venir le jour où mourut mon grand-père. Hélas ! c’est pour mon cœur encor tout éperdu Un de ces souvenirs sur lesquels rien n’opère, Et qui, toujours vivant, tantôt me désespère, Tantôt brille à mes yeux comme un rayon perdu. Dans la coupe secrète où mes larmes s’assemblent, Toutes celles […]

  • Le cœur à l’ouvrage

    – Qu’est-ce que vous fabriquez là? – Des fabriques. – Pour fabriquer quoi? – Des fabriques. – Qu’est-ce qu’elles fabriquent? – Des machines à tuer le monde. – Quel monde? – Tout le monde. – Et quand tout le monde sera mort? – Elles fabriqueront encore. – Quoi? – Des fabriques. […]