Les Plus Lus

  • Je me de de

    Je me vermine je me métaphysique je me termite je m’albumine je me métamorphose je me métempsychose me dilapide je n’en aurai jamais fini Je me reprends je me dévore je me sournoise je me […] Plus

  • Blason d’amour

    Ne ferme pas la porte de cristal laisse entrer les voyelles de neige puisque tout est propre à l’horizon de tes yeux de source pure de tes yeux de double vue qui sont un tendre […] Plus

  • éphémérides

    Toute initiale du monde et son secret et son oiseau dans la pointe de mon couteau La nuit la nuit la lourde nuit silencieuse la grande nuit et son pourpre silence Perle l’impondérable son que […] Plus

  • Vivre

    Forcément on avance j’avance drôle ou pas drôle c’est la vie le mégot de la vie précieuse à brûler avarement ses lèvres de sale vie précieuse comme un sein comme du vin dans un sein […] Plus

  • Facture

    à Urbain Herregots Qu’il fera bon vivre lorsque nous serons mort que nous reposerons dans je ne sais quel trou troué du vieux Cosmos bien refroidi bien étendu dans la noire volupté de n’être plus […] Plus

  • Sommeil

    Je dors depuis toujours dans les mêmes poumons de vieux silence chromatique où s’engouffre la respiration des astres je dors depuis toujours dans la même nuit d’hérédité dans le grand lit de mère en fils […] Plus

  • Ecorces du temps 1947

    On discute de coups d’état de jeunes reines profanées de sphynx soumis à la question d’inquiétantes razzias nocturnes On parle d’ecorcher le temps pour effacer ses tatouages Se dresse l’inventaire des espèces charnelles La mémoire […] Plus

  • Terre plastique

    Terre de nage rouge au sang de vent prime au crime de pair avec hélas tournante de soleil et les bergers boivent les neiges éternelles fondues aux hanches des montagnes Trois fois rien pour la […] Plus