Dernières histoires

  • Veilleurs d’aurore

    Notre ville est l’enfant de tant d’usines de souffrances que nous devons lui pardonner les faux pas les pas perdus les pas à pas alors que tout est piétiné dans la boue de l’encerclement à perdre haleine Courir vers quel banlieusard îlot courir vers quel chant des oiseaux guinguette au nom […]

  • Entendez-vous gens du viet-nam…

    Entendez-vous Entendez-vous gens du Viet-Nam entendez-vous dans vos campagnes dans vos rizières dans vos montagnes.. Oui nous les entendons Ces êtres inférieurs architectes danseurs pêcheurs et mineurs jardiniers et sculpteurs tisserands ou chasseurs paysans et pasteurs artisans et dockers coolies navigateurs Ces êtres inférieurs ne savaient haïr que la haine ne […]

  • Or qui en a, ou en veut avoir deux

    Or qui en a, ou en veut avoir deux, Comment peutil faire deux Amours naître ? Je ne dis pas, que ne puisse bien être Un coeur plus grand, que croire je ne veux : Mais que tout seul il satisfit à eux, Cela n’a point de résolution Qui sût absoudre, […]

  • Rrose Sélavy

    1. Dans un temple en stuc de pomme le pasteur distillait le suc des psaumes. 2. Rrose Sélavy demande si les Fleurs du Mal ont modifié les mœurs du phalle : qu’en pense Omphale ? 3. Voyageurs, portez des plumes de paon aux filles de Pampelune. 4. La solution d’un sage […]

  • Sois de bronze et de marbre

    Sois de bronze et de marbre et surtout sois de chair Certes, prise l’orgueil nécessaire plus cher, Pour ton combat avec les contingences vaines ; Que les poils de ta barbe ou le sang de tes veines ; Mais vis, vis pour souffrir, souffre pour expier, Expie et va-t’en vivre et […]

  • Le Sonnet de l’Homme au Sable

    Aussi, la créature était par trop toujours la même, Qui donnait ses baisers comme un enfant donne des noix, Indifférente à tout, hormis au prestige suprême De la cire à moustache et de l’empois des faux-cols droits. Et j’ai ri, car je tiens la solution du problème : Ce pouf était […]

  • Les mots sans qu’on les craigne

    Les mots sans qu’on les craigne ont d’effrayants pouvoirs, Ils sont les bâtisseurs hasardeux des pensées, L’âme la plus puissante est parfois dépassée Par ces rêves actifs que l’on voit se mouvoir. — Laissons se balancer dans leur ombre décente L’excessive tristesse et l’excessif besoin ! Confions le secret ou la […]

  • Thébaïde

    Mon rêve le plus cher et le plus caressé, Le seul qui rit encore à mon cœur oppressé, C’est de m’ensevelir au fond d’une chartreuse, Dans une solitude inabordable, affreuse ; Loin, bien loin, tout là-bas, dans quelque Sierra Bien sauvage, où jamais voix d’homme ne vibra, Dans la forêt de […]

  • La gazelle prophétique

    Soulevé par un Atlas à qui il serait — plus qu’un fardeau — un boomerang Mon monde — Cheval irréductible à sa propre sauvagerie qu’Attila eût fait brûler sur un bûcher de selles — Déferle sur le monde résigné comme la malle sur la rive de l’île du marronne Ambassadeur de […]

  • Pleine marge

    A Pierre Mabille Je ne suis pas pour les adeptes Je n’ai jamais habité au lieu dit La Grenouillère La lampe de mon cœur file et bientôt hoqueté à l’approche des parvis Je n’ai jamais été porté que vers ce qui ne se tenait pas à carreau Un arbre élu par […]